Comment Gérer vos Relations Publiques Comme un Pro : un Guide pour Attirer l’Attention des Médias

Comment Gérer vos Relations Publiques Comme un Pro : un Guide pour Attirer l’Attention des Médias

Feature

J’ai déjà écrit sur les moyens d’attirer l’attention des médias sur votre entreprise par le passé, mais je reçois toujours des demandes pour creuser davantage ce sujet. D’où cet article, qui vous enseignera précisément comment, avoir votre e-boutique ou l’un des produits que vous vendez, mentionné dans la presse.

En tant qu’ancien journaliste (magazines, journaux, blogs), je peux vous dire que les journalistes sont toujours à la recherche de bonnes idées d’articles. MAIS cela peut ne pas vouloir dire la même chose pour vous que pour les médias. Ce qui peut changer votre vie n’est pas forcément important pour tout le monde et ne mérite pas de faire la une du New York Times. Il est arrivé très souvent qu’un argumentaire arrive dans ma boîte mail, dans lequel l’expéditeur expliquait encore et encore, comment l’histoire de son entreprise correspondait parfaitement à ma publication…Cela a pour seule conséquence de me faire rapidement presser le bouton « supprimer ».

Alors comment Attirer l’Attention des Médias?

Voici une liste de 3 principes qu’il vous faut suivre:

  1. VÉRIFIER sur quelle cible la publication se focalise : Si c’est un journal local, magazine ou site Internet qui ne traite que d’entreprises locales, concentrez-vous sur cet aspect. Si c’est une publication nationale ou internationale, cherchez quelque chose qui aura un intérêt large mais aussi une perspective originale qui apporte quelque chose de nouveau. Montrez clairement pourquoi des lecteurs de différentes régions du pays ou du monde devraient être intéressés par votre histoire.

  2. APPRENEZ à connaître vos interlocuteurs : Je dois le reconnaître, j’avais l’habitude de supprimer rapidement les e-mails qui commençaient par « Cher journaliste économique », ou « Cher Monsieur/Madame ». De même que vous n’accorderez probablement pas beaucoup d’attention aux publicités qui arrivent chez vous et qui sont adressées au « Locataire ». Personnalisez votre argumentaire, cela fera une grande différence. Il peut également être utile de faire une rapide recherche internet pour savoir quels types de sujets traite ce journaliste.

  3. AYEZ différents angles d’attaque: Si votre première approche ne fonctionne pas, il ne fait pas de mal d’essayer d’aborder votre histoire sous un angle différent. L’essentiel est de faire connaître votre remarquable histoire, même si ce n’est pas la première chose à laquelle vous avez pensé qui se révèle intéressante.

Les Argumentaires

Il y a deux principaux types d’argumentaires: le court et le long. Chaque journaliste a une préférence pour l’un ou l’autre. Il faut un minimum d’entraînement, voir un peu d’intuition pour savoir lequel privilégier suivant les journalistes et les publications, mais vous finirez par trouver. Généralement, envoyez aux blogueurs et aux journalistes très occupés la version courte. Envoyez l’argumentaire long aux publications plus importantes et aux magazines.

L’argumentaire Court

C’est rapide, propre et direct. Tout le monde a son propre style, mais voici un bon moyen de commencer :

Paragraphe 1: Présentez-vous, mettez un lien vers votre entreprise et montrez que vous avez fait des recherches sur eux tout en les complimentant (faites d’une pierre deux coups).

Paragraphe 2: Donnez-leur votre actualité (lien), dites-leur que vous avez plus à offrir (pour susciter leur curiosité), donnez-leur un nouvel angle d’approche si le premier ne leur a pas convenu.

Paragraphe 3: Proposez votre numéro de téléphone et votre e-mail. Ne dites pas « Dans l’attente de vos nouvelles… » Ou une autre banalité de ce genre, ça fait prétentieux. Si votre argumentaire est bon et qu’ils sont intéressés, ils vous recontacteront.

Paragraphe 4: Remerciez-les et assurez-vous de mentionner leur nom une fois de plus. Les gens adorent lire et entendre leur nom.

Voici un exemple que j’ai écris pour cet article. Ce n’est pas le meilleur, mais c’est un assez bon exemple d’un argumentaire court.

Salut John,

Mon nom est Mark et je suis responsable des Relations Presse chez Shopify (info ici). Je suis un grand fan de votre blog de t-shirt et j’ai particulièrement apprécié votre récent article qui parlait des t-shirt 100% coton.

Quoi qu’il en soit, je voulais simplement vous faire savoir que nous avons récemment ouvert une e-boutique pour vendre des t-shirts Shopify (voici un lien). Nous avons décidé de ne vendre que des t-shirts en coton, et j’aimerais vous présenter nos trois raisons de faire ainsi. Ou bien je peux vous expliquer pourquoi nous offrons les frais de port pour toutes les commandes (ce n’est pas ce que vous pensez).

Faites moi savoir si vous êtes intéressé et nous pourrions nous entretenir rapidement par téléphone, ou je peux tout vous dire par mail !

Merci beaucoup John.

**Je viens juste de voir que je n’ai pas mis mon numéro de téléphone dans l’exemple ci-dessus, ce qui pourrait être une information pertinente pour le journaliste s’il essaye de vous appeler. ;-)

L’argumentaire Long

Il n’est pas rapide, mais il devrait être aussi propre et direct ! L’argumentaire long est un peu plus détaillé et il est plus approprié pour certains journalistes et publications. Quoi qu’il arrive, faites moins d’une page. C’est un argumentaire long, pas un argumentaire trèèèèèès long. Vous pouvez utiliser le même format que ci-dessus, en détaillant un peu plus le paragraphe 2 qui est le cœur de votre argumentaire. Si vous listez quelque chose, utilisez une liste à puces, et donnez toujours des liens clairs pour plus d’informations ou de visuel (ne mettez pas d’images en haute résolution dans votre argumentaire !).

NE FAITES PAS ÇA !

Il est tout aussi important de savoir ce que vous ne devez pas faire, ces petites choses qui selon vous rendent votre histoire plus intéressante ou précise mais qui vont juste agacer les journalistes et les faire supprimer votre e-mail ou ignorer votre appel. J’adore suivre Cher RP sur Twitter. Il s’agit d’un journaliste qui explique aux professionnels de RP ce qu’il ne faut pas faire. C’est essentiellement destiné aux professionnels mais c’est tout à fait pertinent pour des gérants de e-boutique. Voici quelques uns de mes favoris : 

Ne Faites Pas Ça Non Plus…

  1. N’exagérez PAS: Même si vous croyez sincèrement que votre nouveau gadget ou votre nouvelle application est la plus grande invention depuis le pain tranché, n’utilisez pas trop les mots « grande innovation » ou « révolutionnaire » dans votre argumentation. Au lieu de cela, venez-en aux raisons spécifiques qui font que les gens devraient être intéressés par votre produit (par exemple : ça permet de faire quelque chose plus facilement/plus vite/pour moins cher).

    De plus, ne vous empêtrez pas dans trop de détails précis ni trop de jargon, même si l’argumentaire est destiné à une publication très technique (et c’est pourquoi il est utile de comprendre la cible visée par la revue), il n’est pas du tout garanti que  les détails très concrets vont capter leur attention au premier coup.

  2. N’abandonnez PAS: Même si vous ne voulez pas en arriver au point d’être ennuyeux ou insistant, il arrive que les journalistes accordent une deuxième chance à un récit si on persiste poliment et amicalement. Cela nous ramène à l’idée de préparer plusieurs angles d’approche pour une publication, de même qu’il faut connaître votre interlocuteur, puisque vous entrez en contact avec lui par e-mails, appels ou messages Twitter. Cependant, il est utile de vous assurez que vous proposez bien quelque chose de nouveau, à chaque fois que vous contactez un journaliste ; si vous faites un argumentaire sur la même histoire encore et encore et que le média vous a déjà dit qu’il n’était pas intéressé, vous perdez probablement votre temps.

  3. Ne disparaissez PAS: Bravo, vous avez attiré l’attention de quelqu’un et il a accepté de traiter votre histoire ! Maintenant ce n’est PAS le moment d’éteindre votre smartphone ou de considérer que votre travail d’argumentaire est fini. Il est particulièrement agaçant pour un journaliste qui a reçu un argumentaire de se retrouver pressé par une échéance parce que leur contact dans l’entreprise est introuvable. Même si un problème de dernière minute survient, il est assurément utile d’en informer le journaliste. Cela instaure une bonne relation et vous pourriez être capable d’organiser un autre entretien à un moment plus approprié.

En Conclusion

Bien, après avoir lu tout ça et ri à certains de ces tweets amusants, je veux vous quitter sur la réponse d’entreprises de RP à Cher RP. Cela s’appelle Cher Journaliste et c’est une collection hilarante de plaintes à l’encontre de la communauté des journalistes – vu depuis les entreprises de RP. N’oubliez jamais…une histoire a toujours deux versions! Bonne chance pour faire les gros titres. :-)

« Oh oui, c’est vrai, je suis hystérique, je sais que votre temps est précieux et je vous appelle juste pour vous ennuyer. Désolé. »

Sujets:

Laisser un commentaire ...

Démarrez votre essai gratuit de 14 jours dès aujourd’hui !