L’analyse de seuil de rentabilité pour évaluer le potentiel de réussite de votre nouveau projet

L’analyse de seuil de rentabilité pour évaluer le potentiel de réussite de votre nouveau projet

L’analyse de seuil de rentabilité

Démarrer une entreprise comporte plusieurs risques. Comme le dit le proverbe, « il faut dépenser de l’argent pour en gagner ».

Bien que cela ne soit pas toujours vrai, il existe un moyen efficace d’atténuer le risque : mener une analyse de seuil de rentabilité. Une telle analyse permet d’établir un plan d’action détaillé pour atteindre le seuil de rentabilité et ainsi récupérer votre investissement initial.

Si vous gérez une entreprise ou pensez en démarrer une, il est essentiel de maîtriser l’analyse de seuil de rentabilité. L’activité se révèle cruciale pour la prise d’importantes décisions d’entreprise.

Qu’est-ce que l’analyse de seuil de rentabilité ?

Bien que l’analyse de seuil de rentabilité puisse sembler compliquée, elle ne l’est pas. Il s’agit essentiellement de calculer la quantité de produits ou de services à vendre pour atteindre le point de rentabilité.

Par exemple, la quantité de produits à vendre pour couvrir vos coûts fixes et variables. Le nombre d’heures de service à vendre pour couvrir les dépenses liées à votre environnement de travail. Le chiffre d’affaires dépassant la limite établie pour le seuil de rentabilité s’ajoute comme bénéfice.

Certaines définitions relatives au calcul du seuil de rentabilité sont à connaître :

  • Coûts fixes : dépenses fixes qui ne varient pas en fonction de la quantité vendue.
  • Coûts variables : dépenses qui varient à la hausse ou à la baisse en fonction des ventes.

Pourquoi réaliser une analyse de seuil de rentabilité ?

calcul du seuil de rentabilité

Le calcul du seuil de rentabilité présente plusieurs avantages.

Fixer des prix plus stratégiques

Bien que beaucoup d’efforts soient généralement fournis pour fixer des prix persuasifs, connaître la façon dont votre rentabilité est affectée est tout aussi important. Il faut avant tout pouvoir confortablement régler les dépenses.

Couvrir les coûts fixes

La plupart des aspirants entrepreneurs se fondent sur les coûts de fabrication du produit pour fixer leur prix ; il s’agit de coûts variables. Il faut également considérer les coûts fixes (frais de conception web, d’assurance, de comptabilité, etc.). L’analyse de seuil de rentabilité permet de les prendre en compte.

Éviter d’oublier des dépenses

Il est facile d’oublier des dépenses lorsqu’on considère une idée d’entreprise. Le calcul du seuil de rentabilité vous force à mettre au clair tous vos engagements financiers. Cela vous évite d’être désagréablement surpris par la suite.

Fixer des objectifs en matière de revenu

Une fois l’analyse complétée, vous connaîtrez avec exactitude la quantité à vendre pour atteindre le seuil de rentabilité. Lorsque l’on a des nombres clairs en tête, il est plus facile de fixer des objectifs de vente réalistes et de les atteindre.

Prendre des décisions plus intelligentes

Souvent, les entrepreneurs prennent des décisions en se fondant sur leurs émotions. S’ils ressentent de l’optimisme pour un nouveau projet, ils franchissent le pas. Les émotions sont importantes, mais en aucun cas suffisantes. Les meilleurs entrepreneurs fondent leurs décisions sur des faits. Il est plus facile de décider en disposant de données pertinentes.

Éviter la pression financière

L’analyse de seuil de rentabilité permet de prévenir la prise de mauvaises décisions d’entreprise. Cela permet, entre autres, d’éviter les échecs et de limiter les répercussions financières négatives des mauvais choix sur votre activité. Vous apprenez ainsi à avoir des attentes réalistes quant aux résultats éventuels des initiatives considérées.

Financer son entreprise

L’analyse de seuil de rentabilité est un composant clé de tout business plan ; il s’agit généralement d’une nécessité pour convaincre les investisseurs ou les banquiers de financer votre entreprise. Il s’agit essentiellement de démontrer que votre plan est viable. Plus que cela, si l’analyse semble prometteuse, vous serez évidemment mieux préparé à gérer le risque et le stress liés à l’acceptation d’un financement.

L’analyse de seuil de rentabilité permet une meilleure planification financière d’entreprise.

Quand réaliser une analyse de seuil de rentabilité ?

Quand réaliser une analyse de seuil de rentabilité

Il existe quatre scénarios courants l’analyse de seuil de rentabilité se révèle très utile 

1. Lancement d’un nouveau projet

L’analyse de seuil de rentabilité se révèle essentielle dans le cadre du lancement d’un nouveau site e-commerce. L’analyse vous permet d’évaluer la rentabilité de votre idée d’entreprise. Le processus vous force entre autres à réaliser des recherches en étant réaliste quant aux coûts à engager, et à réfléchir à votre stratégie de tarification.

2. Création d’un nouveau produit

Il est toujours préférable de réaliser une analyse de seuil de rentabilité avant de s’investir dans la création d’un nouveau produit ; même si vous possédez déjà une entreprise. Cela est d'autant plus important si le nouveau produit risque d’engendrer des dépenses considérables. Même si certains coûts restent inchangés (p.ex. loyer professionnel), il faut considérer les coûts variables associés au nouveau produit et fixer les prix avant de commencer à le vendre.

3. Ajout d’un nouveau canal de vente

Vos coûts varieront chaque fois qu’un nouveau canal de vente sera exploré — même si vos prix restent inchangés. Par exemple, si vous vendez en ligne et que vous comptez ouvrir une boutique éphémère, vous devrez vous assurer d’atteindre au moins le seuil de rentabilité. Autrement, les risques financiers connexes pourraient mettre en danger votre activité dans son ensemble.

4. Changement de modèle commercial

Il vous faudra réaliser une analyse de seuil de rentabilité si vous comptez changer de modèle commercial ; par exemple, passer d’un site e-commerce traditionnel à un site de dropshipping. Vos coûts pourraient considérablement varier et l’analyse vous aidera à déterminer si vos prix doivent également être revus.

Formule de calcul du seuil de rentabilité

Analysons à présent la formule permettant de calculer le point de rentabilité :

Seuil de rentabilité = Coûts fixes/(Prix de vente moyen - Coûts variables)

Pour connaître le nombre d’unités à vendre, il vous faut essentiellement déterminer votre marge par unité vendue, aussi connue comme la marge contributive ou la marge variable, et diviser vos coûts fixes par le nombre obtenu.

Comme vous devriez le savoir à présent, les recettes engendrées par les ventes de vos produits doivent couvrir bien plus que leurs coûts de fabrication (c.-à-d. les coûts variables). Le chiffre d’affaires restant constitue la marge contributive ou la marge variable, et contribue à absorber les coûts fixes.

Maintenant que nous avons expliqué la formule et son importance, détaillons le processus à suivre pour le calcul du seuil de rentabilité.

Avant de démarrer, assurez-vous de télécharger une copie du modèle de tableau Excel fourni, préconfiguré avec les formules de calcul des différents totaux. Cliquez sur Fichier, puis Créer une copie pour enregistrer le fichier sur votre compte. Vous serez en mesure de le personnaliser avec vos propres valeurs. 

Étape 1 — Rassemblez vos données

La première étape consiste à lister tous vos coûts opérationnels ; des coûts de fabrication du produit, au loyer et aux frais bancaires. Notez toutes les dépenses devant être engagées.

La seconde étape consiste à les classer comme coûts variables ou coûts fixes.

1. Coûts fixes

Les coûts fixes sont les coûts qui restent inchangés, indépendamment de la quantité de produits vendus. Ces coûts comprennent entre autres les dépenses liées au loyer, à l’assurance, à la main-d'oeuvre, à l'abonnement aux logiciels, etc.

Dressez une liste de l’ensemble des dépenses devant être obligatoirement engagées. Dans la plupart des cas, ces dépenses seront exprimées sur une base mensuelle ; à moins que vous ne prépariez un événement plus court, comme une foire commerciale s’étalant sur quelques jours. Ajoutez tous les coûts fixes devant être engagés.

coûts fixes

2. Coûts variables

Les coûts variables sont les coûts variant en fonction de la quantité de produits vendus. Ces coûts comprennent entre autres les dépenses liées aux matériaux, aux commissions, aux frais de transactions et à la main-d’œuvre.

En fonction de votre activité, certains coûts pourraient être classés dans les deux catégories. Si vous possédez des salariés fixes, leurs rémunérations devront être considérées comme des coûts fixes. Si vous engagez des ressources à temps partiel ou sur une base horaire dépendant du volume de commandes reçues, leurs rémunérations devront être comptabilisées en tant que coûts variables.

Dressez une liste de tous les coûts variant en fonction de la quantité vendue.

 coûts variables

3. Prix moyen

Finalement, il vous faudra fixer un prix moyen temporaire, qui pourra être modifié ultérieurement. Gardez à l’esprit qu’il s’agit du prix moyen ; si vous offrez des réductions pour les achats de grandes quantités, ce prix devra être revu à la baisse.

Étape 2 — Renseignez vos données

Il est à présent temps de renseigner les données rassemblées dans le tableau Excel, les totaux de vos coûts fixes et variables seront automatiquement calculés pour déterminer votre seuil de rentabilité. Le nombre calculé en haut à droite sous la cellule « Unités de seuil de rentabilité » représente le nombre de produits à vendre pour atteindre le point de rentabilité.

tableau seuil de rentabilité

Dans l’analyse exemple incluse avec le tableau, le point de rentabilité est de 92,5 unités.

Étape 3 — Apportez des ajustements

N’hésitez pas à réaliser des tests avec différentes valeurs. Analysez les changements qui se produisent lorsque vous modifiez vos coûts variables ou coûts fixes, ou lorsque vous changez le prix. Il est probable que vous rencontriez quelques difficultés lors de votre première analyse ; n’hésitez donc pas à apporter des changements en cas de besoin.

Attention : N’oubliez aucune dépense

L’erreur la plus courante dans le cadre de l’analyse de seuil de rentabilité ? L’oubli des dépenses. Il est essentiel de s’assurer de l’exactitude des données renseignées. Considérez l’ensemble de vos opérations et assurez-vous de n’oublier aucune dépense. Si vous comptez expédier un produit fragile, n’oubliez pas de comptabiliser les frais du matériau de rembourrage ou du papier bulle. Si vous comptez louer un stand dans un marché, assurez-vous de prendre en compte le coût des nappes que vous devrez utiliser pour présenter vos produits alimentaires. Ce sont des exemples de coûts variables qui doivent être comptabilisés.

Les limites de l’analyse de seuil de rentabilité

limites de l’analyse

Bien que l’analyse de seuil de rentabilité puisse en partie guider les décisions d’entreprise, le type de données fournies reste limité.

Ne reflète pas la demande

L’analyse de seuil de rentabilité ne permet pas d'évaluer la demande. Les résultats n’indiquent en aucun cas le volume de ventes auquel vous attendre ou le nombre de personnes disposées à acheter votre produit. La donnée la plus importante fournie est bien évidemment le nombre d’unités à vendre pour atteindre le seuil de rentabilité. Gardez à l’esprit que la demande n’est pas stable, un simple changement de prix pouvant affecter le nombre de personnes qui souhaitent acheter votre produit.

Requiert des données fiables

Certains coûts peuvent parfois être considérés à la fois comme des coûts fixes et variables. En vous forçant à classer les coûts dans l’une des deux catégories (coûts fixes ou variables), ces situations peuvent compliquer les opérations de calcul. Par exemple, vous pourriez avoir un coût de main-d’œuvre fixe, ainsi qu’un coût de main-d’œuvre supplémentaire variant en fonction de la quantité de produits vendus.

La fiabilité de votre point de rentabilité dépend de l’exactitude de vos données. Les résultats manqueront de pertinence si vous n’alimentez pas la formule avec des données fiables.

Simpliste

La formule de calcul du seuil de rentabilité est très simpliste. Plusieurs entreprises commercialisent différents produits à différents prix. La formule ne pourra pas tous les prendre en compte. Dans ce genre de cas, il faudra considérer un seul produit à la fois ou fixer un prix moyen en fonction de l’ensemble des produits vendus. Il est toujours préférable dans ce type de situation d’envisager plusieurs scénarios pour être préparé au mieux.

Les coûts varient à mesure que les prix changent. Malheureusement, le modèle prend uniquement en compte la variation d’un seul facteur. En baissant vos prix et en vendant davantage, vos coûts variables pourraient diminuer comme conséquence de l’augmentation des quantités commandées et de l’optimisation de vos opérations. En fin de compte, les nombres obtenus ne sont que des estimations.

Le temps n’est pas pris en compte

L’analyse de seuil de rentabilité ne prend pas en compte les changements survenant au fil du temps, les résultats dépendant principalement de la fréquence à laquelle vous calculez vos coûts fixes (sur une base mensuelle généralement). Bien que vous puissiez connaître le nombre mensuel d’unités à vendre, vous n’avez aucune visibilité sur les changements qui peuvent survenir au cours du mois lorsque les ventes varient de semaine en semaine. Une gestion optimale des flux de trésorerie est donc nécessaire.

Les fluctuations éventuelles à long terme ne sont pas non plus prises en compte. Seules les conditions du moment sont considérées dans le cadre de l’analyse. Si les tarifs des matières premières que vous utilisez doublent l’an prochain, votre point de rentabilité sera beaucoup plus élevé, à moins que vous n’augmentiez vos prix. En augmentant vos prix, vous pourriez perdre des clients. Cet équilibre délicat est toujours en jeu.

La concurrence n’est pas prise en compte

Vos concurrents pourraient être affectés par votre entrée sur le marché et décider de changer leurs prix. La demande pour vos produits pourrait alors baisser, vous forçant à votre tour à revoir vos tarifs à la baisse. Par ailleurs, si l’un des matériaux nécessaires à la fabrication de votre produit commence à manquer, les coûts pourraient rapidement grimper.

En fin de compte, l’analyse de seuil de rentabilité vous donne une bonne compréhension des conditions de base nécessaires à votre succès. Il est cependant nécessaire d’effectuer davantage de recherches avant de créer ou d’apporter des ajustements à votre activité.

Stratégies pour réduire votre seuil de rentabilité

Et si vous réalisiez en complétant votre analyse que le nombre d’unités à vendre est trop élevé ? Si ce nombre semble inatteignable, ne paniquez pas. Vous pourriez être en mesure d’apporter quelques ajustements pour le réduire.

1. Réduire les coûts fixes

Y aurait-il un quelconque moyen de réduire vos coûts fixes ? Plus ils seront bas, moins d’unités devront être vendues pour atteindre le seuil de rentabilité. Par exemple, vous comptez ouvrir un commerce physique, mais les nombres ne jouent pas en votre faveur ; vous pourriez envisager de vendre en ligne à la place. Comment ce changement affecterait-il vos coûts fixes ?

2. Augmenter les prix

En augmentant vos prix, moins d’unités devront être vendues pour atteindre le point de rentabilité. La marge contributive sera plus élevée. Au moment d’augmenter les tarifs, assurez-vous de ne pas trop vous éloigner des prix prédominant dans votre marché, et considérez l’impact du changement envisagé sur le comportement d’achat des clients. Bien que vous n’ayez pas à vendre autant d’unités, il vous faudra en vendre suffisamment. En facturant davantage, les consommateurs pourraient s’attendre à un meilleur produit ou un meilleur service client.

3. Réduire les coûts variables

Il n'est généralement pas facile de réduire les coûts variables. Cela est d’autant plus vrai au cours du lancement d’une nouvelle activité. La tâche se verra cependant facilitée à mesure que vous vous développez. Vous pourriez tenter de réduire vos coûts en négociant avec vos fournisseurs, en changeant de partenaire, ou en adoptant un nouveau processus. Vous pourriez par exemple trouver une façon plus rentable d’emballer vos produits.

Gratuit : Modèle de tableau pour l’analyse de seuil de rentabilité

N’oubliez pas de télécharger le modèle de tableau gratuit pour l’analyse de seuil de rentabilité, comprenant des formules préconfigurées pour le calcul de la marge contributive et des totaux des coûts variables et fixes.

L’analyse de seuil de rentabilité est essentielle à la prise d’importantes décisions d’entreprise. Veillez à toujours réaliser votre analyse avant de lancer un nouveau projet ou d’apporter des changements à votre activité pour maximiser vos chances de réussite.

Quelles étapes suivez-vous pour évaluer le potentiel d’un nouveau projet ? Faites-nous-en part dans les commentaires.


Which method is right for you?À propos de l'auteure

Aleks Ignjatovic est la rédactrice en chef du blog de Shopify en français, traductrice et responsable du marketing de contenu pour les marchés francophones.

Article original en anglais : Casandra Campbell
Traduction et adaptation : Mehdi Chakir

 

Sujets:

Démarrez votre essai gratuit de 14 jours dès aujourd’hui !