Blogs Shopify

Marketing par e-mail : 7 campagnes automatisées pour fidéliser votre clientèle

Fidélisez vos clients avec le marketing par e-mail

Le marketing par e-mail est un outil puissant de fidélisation client(e) pour les marques et les entreprises. Mais nombreuses sont celles qui peinent encore à identifier les campagnes e-mailing automatisées qui méritent d’être testées et priorisées.

L’adoption du marketing par e-mail présente des avantages significatifs. Ce canal génère le retour sur investissement le plus élevé par rapport aux autres canaux les plus courants et représente un moyen à fort impact pour encourager les achats récurrents. Il contribue ainsi à rendre votre boutique en ligne moins dépendante du flux de nouveaux(-elles) client(e)s et vous aide à construire votre marque et à attirer des client(e)s qui réalisent plus d’achats à long terme.

Le potentiel de l’e-mailing à apporter une valeur durable à votre entreprise ne serait-ce qu’avec la mise en œuvre de quelques campagnes de démarrage est également très attrayant. Et contrairement aux e-mails personnalisés, vous pouvez automatiser ce processus.

Découvrez 7 campagnes de marketing par e-mail automatisées à considérer pour fidéliser votre clientèle, mais également des éléments à prendre en compte avant de démarrer vos envois, et la façon de tirer le maximum de chaque campagne.

Sommaire

1. Les e-mails de relance de panier abandonné

Selon une étude du Baymard Institute, jusqu’à 70 % des paniers d’achat en ligne sont abandonnés. Pour contrer cela, il est essentiel de mettre en place une stratégie de relance de paniers abandonnés, et de configurer des e-mails automatisés qui soutiennent cette stratégie.

Pour une efficacité maximale, considérez que cette campagne d’e-mails automatisés représente bien plus que l'envoi de simples e-mails de rappel. Créez une séquence cohérente d’e-mails pour continuer à en tirer des avantages longtemps après avoir démarré l’envoi de la campagne.

Comment configurer une séquence d’e-mails de relance de panier abandonné

Lorsque vous décidé d’envoyer des e-mails de relance de panier abandonné, choisissez le moment opportun pour le faire. Bien qu’il n’y ait pas de règle spécifique, il est recommandé de suivre le rythme d’envoi suivant :

  • E-mail 1 : envoi dans les 24 heures.
  • E-mail 2 : envoi dans les 48 heures.
  • E-mail 3 : envoi dans les 72 heures.

Au fil du temps, vous devrez examiner vos données et apporter des ajustements en cas de besoin. Dès que les taux de conversion commenceront à baisser, le moment sera venu de terminer la séquence. N’hésitez pas à envoyer quatre, cinq, six e-mails ou plus, surtout lorsqu’il s’agit d’une approche qui s’aligne avec les statistiques. Par exemple, certaines marques envoient une séquence automatisée de sept e-mails pour réengager les prospects qui ont abandonné leur panier.

En résumé : continuez à envoyer vos e-mails de relance si ces derniers continuent de générer des ventes.

E-mail 1 : Rappelez aux prospects les articles qu’ils ont laissés dans leur panier

La plupart des entreprises proposent des remises et des codes promotionnels immédiatement après l’abandon du panier. Certaines personnes abandonnent par exemple leur panier juste pour savoir s’ils vont recevoir une remise. Si vous souhaitez opter pour cette technique, veillez cependant à ne pas réduire dangereusement vos marges.

Par ailleurs, vous pouvez également utiliser le premier e-mail de la séquence comme un simple rappel : indiquez aux prospects qu’ils ont laissé un ou plusieurs produits dans leur panier en leur montrant une image du produit en question si votre modèle d’e-mail prend en charge les visuels. Puis, incluez un lien qui les redirige directement au processus de paiement.

E-mail 2 : Levez les objections

Quelle est la principale raison pour laquelle les internautes n’achètent pas vos produits ? Cet e-mail vous donne l’occasion d’aborder les objections et de convaincre les consommateurs(-trices) que votre produit mérite d’être acheté.

Si vous n’avez pas encore identifié les objections de votre audience cible, il vous suffit de solliciter des retours. Ajoutez une question à votre premier e-mail pour connaître la raison pour laquelle les prospects n’ont pas finalisé leur achat. Sondez les consommateurs(-trices) pendant un mois, et vous finirez rapidement par former une petite base de données sur les obstacles à la conversion.

Utilisez ces données pour façonner la conception du second e-mail de votre séquence de relance de panier abandonné. Les données recueillies pourraient par exemple vous indiquer qu’il serait utile de mettre en avant des éléments de réassurance comme des avis produits et des témoignages client(e)s positifs.

E-mail 3 : Proposez une remise ou une incitation

Si les abonné(e)s n’ont pas réalisé d’achat après le deuxième e-mail, vous devez vous montrer plus persuasif. C’est le bon moment pour envoyer une remise. Qu’il s’agisse d’un pourcentage ou d’un montant fixe de remise, d’un cadeau, ou d’une autre offre, vous devez proposer une incitation qui à la fois attire l’attention des prospects et vous permet de faire des marges intéressantes. Réalisez ensuite des tests A/B pour identifier l’approche qui se révèlera la plus efficace pour votre audience.

Assurez-vous d’inclure une image du produit si possible, et un lien évident qui redirige au panier d’achat afin que les prospects puissent finaliser leur achat.

2. Les e-mails de bienvenue

L’e-mail de bienvenue est le premier e-mail qu’une personne reçoit lorsqu’elle s’abonne à votre newsletter. Il existe également un e-mail de bienvenue qui est envoyé à votre nouvelle clientèle. Mais dans ce cas précis, nous faisons allusion à l’e-mail de bienvenue qui est envoyé aux personnes qui n’ont pas encore réalisé d’achat.

Selon certaines études, les e-mails de bienvenue enregistrent un taux d’ouverture bien plus important que les e-mails promotionnels. Les client(e)s accordent de l’intérêt aux e-mails de bienvenue et les entreprises doivent savoir profiter de cet engagement.

Comment configurer une séquence d’e-mails de bienvenue

Comme vous le constaterez dans les exemples ci-dessous, un e-mail de bienvenue sert plusieurs objectifs :

  • Souhaiter la bienvenue aux abonné(e)s,
  • Proposer aux abonné(e)s une incitation à l’achat,
  • Définir les attentes,
  • Inviter les abonné(e)s à rejoindre d’autres canaux où la marque est présente.

Souhaiter la bienvenue aux abonné(e)s

Votre premier e-mail doit souhaiter la bienvenue aux abonné(e)s et leur parler de votre marque. Prenez le temps de présenter votre marque, ce qui vous différencie, et la valeur ajoutée que vous pouvez apporter à vos abonné(e)s et client(e)s pour capter leur intérêt.

Dans sa newsletter de bienvenue, la marque Unbottled propose à ses abonné(e)s d’en savoir plus sur sa mission, de découvrir ses produits et de rejoindre le mouvement #dropbottle sur les réseaux sociaux.

Email de bienvenue de la marque Unbottled

Proposer aux abonné(e)s une incitation à l’achat

Si vous avez offert aux abonné(e)s un code promotionnel en échange de leur adresse e-mail, assurez-vous de configurer l’e-mail automatisé censé envoyer à ces derniers le code promotionnel par e-mail.

La marque Merci Handy propose par exemple à ses abonné(e)s une remise de 10% sur leur première commande.

Email de bienvenue de la marque Merci Handy

Définir les attentes

L’idée de définir des attentes s’inscrit dans la démarche qui consiste à souhaiter la bienvenue aux abonné(e)s et à leur présenter votre marque. Lorsqu’il s’agit de définir des attentes, votre objectif consiste essentiellement à comprendre les attentes de vos abonné(e)s pour les futurs e-mails que vous allez leur envoyer, et à mettre en avant la valeur ajoutée dont ces derniers bénéficieront. Allez-vous leur envoyer du contenu pratique, des vidéos tutorielles, des codes promotionnels, ou autre chose ? Quels avantages vos abonné(e)s pourront-ils ou elles en tirer ?

Faites preuve de créativité. Ne vous limitez pas à envoyer des codes de réduction de temps à autre et traitez vos abonné(e)s avec attention.

Inviter les abonné(e)s à rejoindre d’autres canaux

Vous devriez également inclure des liens vers vos comptes de réseaux sociaux et d’autres canaux où vous souhaiteriez interagir avec vos abonné(e)s. Vous pourriez répartir ces invitations sur plusieurs e-mails, au lieu de les inclure toutes dans le même e-mail. L’inclusion de moyens d’interaction supplémentaires représente une excellente façon d’inviter les abonné(e)s à interagir avec votre marque sur plusieurs canaux, de façon à donner plus de chances à votre entreprise de marquer l’esprit des consommateurs(-trices). Mentionnez vos comptes de réseaux sociaux, vos magasins physiques, et tout autre point de contact à la fin de vos e-mails. Certaines entreprises incluent leurs numéros de téléphone et leurs liens de comptes sociaux, un localisateur de magasins, et leur service client(e) au bas de leur e-mail de bienvenue.

3. Les e-mails relationnels

Les campagnes d’e-mails automatisées sont parfaitement adaptées à la création d’une relation avec les prospects. Cette relation vous permet de guider les client(e)s potentiels à chaque étape de leur parcours d’achat, pour les amener à finaliser leur commande. Certaines entreprises utilisent la règle 3/47/50 pour établir une relation de confiance avec les prospects, qui s’articule de la façon suivante :

  • 3 % de vos internautes sont prêts à acheter maintenant,
  • 47 % de vos internautes ne sont pas prêts à acheter maintenant, mais ils ou elles achèteront dans le futur,
  • 50 % de vos internautes n’achèteront jamais,

Il s’agit d’une règle générale qui est loin d’être immuable. Elle se révèle toutefois efficace pour mettre en avant les avantages des campagnes relationnelles pour les marques. 

La plupart des entreprises se focalisent en priorité sur les 3 % d'internautes qui sont prêts à acheter maintenant. Puis il y a le segment des 50 % d'internautes qui n’achèteront jamais. Cela nous laisse le segment des 47 % d'internautes qui pourraient acheter dans le futur s’ils sont mis en confiance. C’est là où une séquence d’e-mails relationnels entre en jeu.

Comment mettre en place une séquence d’e-mails relationnels

Au lieu d’inonder les abonné(e)s de promotions chaque semaine ou de vous focaliser principalement sur les remises, trouvez des façons d’ajouter de la valeur à votre marque sans incitations promotionnelles. 

Vos abonné(e)s sont de véritables personnes. S’ils pourraient avoir besoin de votre produit et vouloir l’acheter, il est possible de les aider davantage. En surpassant leurs attentes, vous parviendrez à différencier votre marque de la concurrence et à vous établir comme une autorité dans votre secteur d’activité.

Bien qu’il soit possible d’inclure vos produits dans ces e-mails, veillez à ne pas en faire le point central. À la place, priorisez le contenu qui apporte de la valeur à vos abonné(e)s et qui ne nuit pas à votre marque.

Voici quelques idées plus précises :

E-mail 1 : Éduquez les abonné(e)s

Enseignez à vos abonné(e)s par e-mail quelque chose d’intéressant qui soit lié à votre produit en particulier ou à votre audience. Par exemple, une marque de matelas pourrait éviter d'envoyer continuellement des e-mails promotionnels en éduquant sa base d’abonné(e)s par e-mail sur des sujets tels que les suivants :

  • les matériaux de fabrication qui font le confort du matelas,
  • les risques liés au fait de dormir sur un matelas de mauvaise qualité et la façon dont cela affecte le dos et la posture,
  • l’inefficacité des matelas gonflables qui ne garantissent pas une répartition homogène du poids du corps,
  • la science derrière les oreillers ergonomiques,
  • l’importance de la densité du matelas,
  • des playlists Spotify qui facilitent le sommeil,
  • les 5 meilleurs réveils pour se lever le matin,
  • la science du sommeil et l’impact de la qualité du sommeil sur la santé et le bien-être.

Pour pratiquement chaque produit, il existe une abondance de sujets à aborder. En poursuivant avec l’exemple des matelas, voici le processus de réflexion à suivre :

  • 1. Nous vendons des matelas.
  • 2. Nous vendons des matelas, donc nous pouvons rédiger du contenu sur les matelas.
  • 3. Les gens dorment sur les matelas, donc nous pouvons rédiger du contenu sur le sommeil.
  • 4. Un bon sommeil doit permettre un réveil matinal, donc nous pouvons rédiger du contenu sur les routines matinales.
  • 5. Nos matelas aident les gens à mieux dormir, donc nous pouvons aborder la science du sommeil.

Le concept revient à poursuivre une idée et à voir où elle mène. Tous les sujets ci-dessus intéresseraient un prospect, tout en permettant à l'entreprise de marquer les esprits sans dépendre des incitations promotionnelles.

E-mail 2 : Faites découvrir votre marque aux abonné(e)s

Vous avez utilisé l’e-mail de bienvenue pour présenter votre marque. Votre séquence d’e-mails relationnels vous servira maintenant à développer le récit de votre marque.

Rédigez un e-mail ou une série d’e-mails qui racontent l’histoire de votre marque et qui expliquent pourquoi celle-ci est différente. Associez votre marque à une mission plus importante si vous le pouvez.

E-mail 3 : Racontez une histoire

Tout le monde aime les histoires passionnantes. Si vous pouvez raconter une histoire engageante sur vos employé(e)s, vos client(e)s, ou même sur votre propre vie, faites-en le sujet principal d’un e-mail relationnel.

Vous manquez d’idées ? Peut-être qu’un client a obtenu des résultats impressionnants en utilisant vos produits. Ou qu’il y a des raisons bien précises qui vous ont motivé à créer votre entreprise. Quel que soit le sujet de l’histoire, celle-ci doit être intéressante et étroitement liée à votre marque.

Si les histoires sont tellement efficaces pour construire des relations, c’est parce qu’elles humanisent votre marque et rendent celle-ci plus intéressante et plus accessible aux yeux des consommateurs(-trices).

E-mail 4 : Interagissez en fonction du comportement des internautes sur votre site

Si un(e) internaute a interagi avec votre marque par le biais du live chat, des réseaux sociaux, ou à travers un autre moyen qui vous a permis de recueillir son adresse e-mail, envoyez-lui un e-mail de suivi en lien avec cette action initiale.

4. Les e-mails destinés à votre nouvelle clientèle

L’e-mail que vous envoyez à votre nouvelle clientèle est capital. Si vous ne célébrez pas ce cap, vous risquez de le ou la perdre à plus long terme. Pour cela, démarrez une relation qui fidélisera ces dernier(e)s et les incitera à promouvoir votre marque de leur propre grès.

Comment mettre en place une séquence d’e-mails destinés à votre nouvelle clientèle

S’il faut comprendre une chose au sujet de vos nouveaux(-elles) client(e)s, c’est qu’ils ou elles font face à un dilemme. Ils ou elles vous ont fait suffisamment confiance pour réaliser un premier achat, mais ont probablement déjà vécu de mauvaises expériences d’achat par le passé et pourraient inconsciemment avoir des doutes sur la relation à long terme avec votre marque. Si leur premier achat n’a pas totalement répondu à leurs attentes, ils ou elles n’achèteront plus sur votre boutique en ligne.

D’un autre côté, si votre expérience client est à la hauteur, ces personnes seront plus susceptibles de devenir des client(e)s fidèles qui soutiendront votre marque durant les années à venir.

E-mail 1 : Souhaitez la bienvenue à vos client(e)s

Quand l’envoyer ? Immédiatement après l’achat.

De façon similaire à l’e-mail destiné aux abonné(e)s, l’e-mail destiné aux client(e)s accueille ces dernier(e)s au sein de votre communauté, leur présente plus en détail votre marque, et leur explique les prochaines étapes. Quel est le délai de préparation de la commande ? Quand va-t-elle être livrée ? Quelle est la politique de retour ? Ce sont des exemples de questions auxquelles vous devez apporter des réponses.

Cet e-mail vous donne également l’occasion de présenter des suggestions de produits, tant que ceux-ci sont étroitement liés à l’achat réalisé pour éviter une approche de vente trop incitative.

E-mail 2 : Évaluez leur expérience d’achat

Quand l’envoyer ? Environ trois jours après.

Faites le point avec les client(e)s et demandez-leur comment leur expérience s’est passée. Les consommateurs(-trices) sont souvent ignoré(e)s par les entreprises durant ce processus. Vous pouvez vous démarquer en les invitant à vous contacter s’ils ont besoin de quoi que ce soit.

Les client(e)s doivent pouvoir vous contacter facilement. Invitez-les à répondre directement à l’e-mail au lieu de leur demander de remplir un formulaire de contact ou d’ouvrir un ticket d’assistance.

E-mail 3 : Informez vos client(e)s de la livraison de leur commande

Quand l’envoyer ? Deux jours après la livraison du produit.

Il s’agit d’un court e-mail censé informer les client(e)s que leur produit leur a été livré. Demandez-leur si le produit est effectivement arrivé, et surtout s’il est en bon état. Il est toujours meilleur de connaître les problèmes potentiels à l’avance pour éviter de laisser une situation frustrante pour le ou la client(e) s’envenimer. Cela montre également que vous adoptez une approche de service client(e) réactive.

E-mail 4 : Demandez l’évaluation de votre produit

Quand l’envoyer ? Environ quatre à cinq jours plus tard.

Il s’agit d’un autre e-mail très simple que vous pouvez envoyer pour solliciter des retours. Il peut contribuer à stimuler les ventes, puisque les internautes se basent aujourd’hui sur les avis client(e)s lors du processus d’achat. Les données montrent que près d’un quart des consommateurs(-trices) affirment consulter systématiquement les avis client(e)s, tandis que 40,8 % affirment les consulter fréquemment. Demandez aux client(e)s de laisser un avis sur le produit s’ils ou elles sont satisfait(e)s de leur achat.

E-mail 5 : Proposez une promotion limitée dans le temps

Quand l’envoyer ? Cinq jours plus tard.

Créez une promotion limitée dans le temps qui se rapporte aux centres d’intérêt de vos client(e)s. Offrez une remise sur la même catégorie d’articles que les client(e)s ont achetés la semaine précédente.

E-mail 6 : Rappelez la date limite de votre promotion

Quand l’envoyer ? Un jour après la promotion limitée dans le temps.

Faites le suivi de votre promotion. Rappelez aux client(e)s la limite de temps, par exemple s’il ne reste que 24 heures.

5. Les e-mails destinés aux client(e)s récurrent(e)s

Les client(e)s récurrent(e)s génèrent près d’un quart des revenus d’une entreprise. Il vous sera donc plus facile de créer une campagne e-mailing entièrement automatisée qui vise à fidéliser vos client(e)s existant(e)s, plutôt que d’essayer d’en acquérir de nouveaux(-elles). 

Comment mettre en place une séquence d’e-mails destinés aux client(e)s récurrent(e)s

Vos client(e)s récurrent(e)s doivent être traité(e)s différemment de vos nouveaux ou nouvelles client(e)s. Ils ou elles connaissent, apprécient et font confiance à votre entreprise, et cette confiance est fondée sur des expériences positives antérieures.

Ces personnes ont essentiellement besoin d’informations pertinentes et de produits qui répondent à leurs attentes. Dans cette optique, votre objectif consistera à vous focaliser davantage sur les offres liées à leurs centres d’intérêt, tout en leur fournissant l’aide dont ils ou elles ont besoin.

E-mail 1 : Confirmez la bonne réception de la commande

Quand l’envoyer ? Deux jours après la date d’arrivée prévue du colis.

Ce premier e-mail, tout comme l’e-mail de mise au point destiné aux nouveaux(-elles) client(e)s, devrait viser à confirmer la bonne réception du produit, dans les délais prévus. En fonction du produit, il pourrait aussi s’agir du bon moment pour solliciter un avis.

E-mail 2 : Proposez des recommandations personnalisées

Quand l’envoyer ? Quatre jours plus tard.

Puisque ce sont des client(e)s récurrent(e)s, vous en savez davantage sur leurs préférences. Cela vous facilite la personnalisation des offres de produits que vous leur envoyez. Encore mieux, vous n’avez pas besoin de réduire les prix ni d’offrir un code promotionnel. Le simple fait de présenter des suggestions de produits aux client(e)s existant(e)s peut apporter à ces dernier(e)s suffisamment de valeur.

Si vous proposez des excursions touristiques sur votre site, vous pouvez par exemple utiliser l’historique de navigation et de recherche de vos client(e)s pour leur proposer des destinations connexes.

6. Les e-mails de reçus e-commerce

Les reçus envoyés par e-mail peuvent représenter une excellente source de ventes et de revenus, grâce à leur important taux d’ouverture. Cela signifie que vous pouvez personnaliser le contenu de ces reçus pour faire une offre à vos client(e)s et les inciter à réaliser d’autres types d’actions.

Comment mettre en place une séquence d’e-mails de reçus

L'optimisation de vos reçus par e-mail est relativement simple. Ajoutez dans un premier temps les informations essentielles à vos reçus électroniques : numéro de transaction, noms et photos des produits achetés, détails d'expédition, moyens de contact de l'assistance client(e), et informations de paiement. Ajoutez ensuite des éléments et informations supplémentaires, comme des suggestions de produits, ou encore des liens vers vos comptes de réseaux sociaux.

7. Les e-mails de reconquête

Au fil du temps, vos abonné(e)s pourraient commencer à ignorer vos e-mails. Une campagne e-mailing automatisée de reconquête ou de réengagement pourrait ainsi raviver leur intérêt.

Mais ce n’est pas tout. Vous devriez également suivre cette pratique pour montrer à Gmail et aux autres services de messagerie que les abonnés veulent continuer de recevoir vos e-mails. Dans une interview accordée en 2014 à Campaign Monitor par un représentant de Gmail et l’équipe anti-abus de Gmail, les intervenant(e)s ont affirmé qu’ils souhaitaient « voir des preuves que vos destinataires apprécient vos messages, ou du moins qu’ils les consultent. » En d’autres termes, si vous avez des abonné(e)s inactifs(-ives) dans votre liste, qui n’ouvrent pas vos e-mails ou ne cliquent pas dessus, vos e-mails atterriront probablement dans l’onglet des promotions, ou pire encore, dans le dossier spam.

Comment mettre en place une séquence d’e-mails de reconquête

Bien qu’il existe plusieurs façons de mettre en œuvre des campagnes e-mailing automatisées comme celle-ci, il y a quelques principes fondamentaux à retenir :

  • Commencez par un rappel,
  • Réalisez un suivi avec une offre attrayante,
  • Informez les abonné(e)s que vous allez les supprimer ou les désabonner de votre liste,
  • Désabonnez les personnes inactives. 

Voici un exemple de campagne de reconquête client(e) qui peut être envoyée aux abonné(e)s qui n’ont pas ouvert ou cliqué sur un e-mail durant 60 jours :

E-mail 1 : Proposez une remise attrayante

Si les abonné(e)s n’ont pas répondu à votre première séquence e-mailing, mettez en place une remise attrayante associée à un message suffisamment convaincant pour amener les abonné(e)s inactifs(-ives) à revisiter votre site. Quelle est l’offre la plus attrayante que vous puissiez proposer ? Il peut s’agir d’une remise, d’un cadeau offert pour un produit acheté, ou d’un lot de produits à prix réduits.

Votre incitation doit être suffisamment puissante et pertinente pour amener les abonné(e)s qui étaient jusque-là inactifs(-ives) à revenir sur votre site et réaliser un achat. Une fois réengagé(e)s, il est probable qu’ils recommencent à acheter sur votre site.

E-mail 2 : Informez les personnes inactives qu’elles seront supprimées de votre liste

Informez avec politesse les abonné(e)s qu’ils ou elles seront supprimé(e)s de votre liste s’ils ou elles ne réalisent pas d’achat ou ne répondent pas à vos appels à l’action. Spécifiez une date ou une limite de temps afin qu’ils ou elles ne remettent pas l’action à plus tard. Cet e-mail est aussi idéal pour rappeler aux abonné(e)s l’offre que vous leur avez proposée dans votre e-mail précédent.

E-mail 3 : Désabonnez les abonné(e)s inactifs(-ives)

Si les abonné(e)s inactifs(-ives) n’ont pas réagi, tenez-vous à votre plan d’action et désabonnez-les de votre liste. Vous devez également leur envoyer un message pour les informer qu’ils ou elles ont été désabonné(e)s au cas où ils ou elles auraient manqué le premier e-mail ou n’aient pas eu la possibilité de répondre. Incluez également un lien qui leur permette de se réabonner facilement à votre liste ou d’ajuster leurs préférences lors de la réception d’e-mails.

8. Les meilleures pratiques en matière d’automatisation du marketing par e-mail

Prêtez attention à votre nom d’expéditeur(-trice) et à votre adresse e-mail

Votre nom d’expéditeur(-trice) est le nom qui apparaîtra dans les boîtes de réception de vos abonné(e)s. Vous devez choisir un nom que les abonné(e)s reconnaissent. En général, vous pourrez utiliser le nom de votre marque ou de votre entreprise.

En ce qui concerne votre adresse e-mail, choisissez-en une qui vous rend plus accessible. Évitez d’utiliser une adresse e-mail générique du type « noreply@votreentreprise.com ». Si les abonné(e)s veulent vous envoyer un e-mail, que ce soit pour vous poser une question, partager une suggestion, ou autre chose, ils devraient pouvoir le faire. Utilisez une adresse e-mail comme : « bonjour@votreentreprise.com », ou encore « support@votreentreprise.com ».

Formulez un objet efficace

L’objet de votre e-mail façonne la première impression et détermine en fin de compte si vos e-mails vont être ouverts ou non. Réfléchissez à plusieurs objets pour chaque e-mail que vous envisagez d’envoyer, et testez deux à trois objets avant de procéder à l’envoi. Au fil du temps, vous identifierez les approches les plus efficaces et celles qu’il faudrait éviter. Vous pourrez ensuite vous fonder sur vos conclusions pour optimiser l’automatisation de vos campagnes e-mailing et rendre celles-ci plus efficaces. Voici certaines bonnes pratiques à suivre :

  • Évitez le mot « ventes » ainsi que d’autres mots sur utilisés. Même s’ils ne déclenchent pas toujours les filtres anti-spam, certain(e)s abonné(e)s préfèrent les ignorer.
  • Personnalisez dans la mesure du possible. Incluez la balise du nom des abonné(e)s dans l’objet ou le texte de pré-entête, et envoyez des offres personnalisées en fonction de leurs préférences. 
  • La variété permet de conserver l’intérêt. Ne réutilisez pas les mêmes objets, ni même des objets similaires. 
  • Soyez bref. Comme la plupart des internautes scannent leurs boîtes de réception, vous devez leur faciliter la tâche. Utilisez 50 caractères ou moins.
  • Ne faites pas de promotion agressive. Évitez les exagérations, les mots en majuscules et les points d’exclamation. Vendez les avantages, mais soyez honnête et transparent(e) à ce sujet.
  • N’induisez pas votre audience en erreur. Si votre e-mail contient un code de 10 % de réduction, n’utilisez pas un objet du type « Vous souhaitez gagner une lampe ? ».
  • Si possible, incluez un sentiment d’urgence.

Utilisez le texte de pré-entête

Après le nom et l’objet, les destinataires voient le texte de pré-entête. Il s’agit souvent de la première ligne de l’e-mail, qui peut contenir par défaut la mention générique « Afficher l’e-mail dans le navigateur ». Mais vous pouvez en fait la personnaliser. Votre texte de pré-entête doit non seulement être rédigé sur le même ton que celui de votre objet, mais également maximiser l’engagement afin que les abonné(e)s ouvrent vos e-mails automatisés.

Restez concis

Une fois qu’un(e) abonné(e) aura ouvert votre e-mail, vous aurez résolu la moitié de l’équation. Vous devez maintenant encourager les clics. Rendez les prochaines étapes aussi claires que possible, en mettant en évidence votre offre principale ou votre appel à l’action. Si vous avez plusieurs appels à l’action à présenter, assurez-vous de les prioriser à travers la hiérarchie de votre design.

Optimisez pour le mobile

Il est important d’optimiser vos e-mails pour les appareils mobiles. Bien que de nombreux services de messagerie réalisent cette optimisation par défaut, il est important de tester vos e-mails sur tous les appareils afin de maintenir une expérience positive et cohérente.

Créez vos campagnes e-mailing automatisées

Maintenant que nous avons couvert les sept campagnes e-mailing automatisées que vous pourriez tester, il ne vous reste qu’à suivre les différentes étapes que nous avons énoncées pour configurer vos séquences. Une fois qu’elles seront mises en marche, commencez à recueillir des données pour déterminer comment vous pouvez améliorer davantage vos campagnes et obtenir des résultats durables. Plus tôt vous vous y mettrez, meilleur ce sera.

Créez une boutique en ligne dès aujourd'hui !

Bénéficiez d'un essai gratuit de 14 jours, sans engagement.


Which method is right for you?Publié par Maud Leuenberger. Maud est la rédactrice en chef du blog français de Shopify.

Texte original par John McIntyre. Traduction par Mehdi Chakir.

Sujets: