Growth hacking : comment faire croître son entreprise ?

Growth hacking

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de growth hacking, peut-être pas encore, dans tous les cas, il est vrai que le nom peut impressionner et peut-être même faire un peu peur. Pourtant, rassurez-vous il n’y a absolument rien d’illégal là-dedans !

Le growth hacking est une méthode de marketing importée des États-Unis et connue des professionnels du marketing depuis le début des années 2010. Son nom, qui signifie en français « piratage de croissance » fait en fait référence à travers le mot « hack » à l’élaboration et la mise en place de techniques marketing innovantes dont l’objectif est de faire croître rapidement une entreprise.

Si vous en êtes aux prémices de la croissance de votre entreprise, il y a fort à parier que l’idée d’avoir recours au growth hacking commence par vous tenter sérieusement… Si c’est le cas alors découvrez dans notre article tout ce qu’il vous faut savoir sur le growth hacking, quelles compétences sont nécessaires pour s’y atteler et quelles sont les différentes étapes à suivre pour développer rapidement votre entreprise.

Nous aborderons ainsi la fameuse méthode AARRR (acquisition, activation, rétention, référence, revenu) et nous vous conseillerons 5 outils incontournables pour vous lancer.

Créez une boutique en ligne dès aujourd'hui !

Bénéficiez d'un essai gratuit de 14 jours, sans engagement.

Qu’est-ce que le growth hacking ?

Le growth hacking, qu’on pourrait traduire littéralement en français par « piratage de croissance » et qu’on peut également retrouver sous le nom de growth marketing est une stratégie de croissance englobant un ensemble de techniques de marketing dont le but est d’accélérer le développement d’une entreprise. Inventé par Sean Ellis, entrepreneur, investisseur américain et fondateur de growthhackers.com, en 2010, le growth hacking sous l’impulsion d’Ellis a contribué à la croissance d’entreprises comme Airbnb, Eventbrite et Dropbox entre autres.

Le plus souvent utilisé par les start-ups, le growth hacking permet d’obtenir des résultats de croissance exceptionnels en passant par des méthodes de marketing peu conventionnelles, à la fois créatives et « agressives » et ce même sans disposer d’un gros budget ou de ressources importantes.

Quel est la formation et le rôle d’un growth hacker ?

Le profil du growth hacker est particulièrement intéressant car il est finalement assez hybride. Disposant de solides connaissances en marketing, il n’est pourtant pas nécessairement un marketeur professionnel. Ce qui fait en réalité un bon growth hacker c’est aussi et surtout sa connaissance de l’entrepreneuriat et son expérience dans l’univers de la création de start-ups. S’il n’existe pas de véritable formation pour devenir growth hacker, voici cependant un panel de compétences à posséder pour faire un bon growth hacker : marketing des réseaux sociaux, SEO, e-mailing, marketing global, analyse des données, et bien d’autres.

Bien sûr, il n’est pas nécessaire d’être un expert dans chacune de ces compétences, mais de les comprendre et savoir faire appel aux bonnes personnes en cas de besoin.

Voici le type de tâches le plus souvent réalisées par un growth hacker :

  • Exploiter le potentiel d’un maximum d’outils de marketing,
  • Expérimenter régulièrement de nouvelles stratégies et actions,
  • Analyser, optimiser et réduire les coûts de conversion,
  • Développer une stratégie de croissance basée sur la méthode AAARRR que nous aborderons plus tard,
  • Améliorer le processus d'acquisition des clients pour optimiser le taux de conversion,
  • Optimiser l'expérience utilisateur afin d’améliorer les différents processus au sein de votre entreprise.

Comment faire du growth hacking ?

Si vous disposez d’un budget suffisant pour vous offrir les services d’un growth hacker, on ne saurait que trop vous encourager à vous lancer. Mais si vous souhaitez vous atteler vous-même à la tâche du growth hacking de votre entreprise, alors vous aurez besoin de vous familiariser avec le fameux tunnel de conversion AARRR (acquisition, activation, rétention, recommandation, revenu).

Acquisition

C’est la toute première étape du travail d’un growth hacker : attirer un maximum de prospects et les rediriger vers un site, un service ou une boutique en ligne. Dans tous les cas, il est essentiel d’avoir auparavant créé une landing page claire et fonctionnelle afin de transformer les visiteurs acquis en clients potentiels. Cette acquisition de trafic peut se faire à partir de différents canaux en fonction de la stratégie identifiée comme la plus pertinente pour la marque en question. Il peut s’agir d’une acquisition via les réseaux sociaux, l’e-mailing, la publicité ou encore de SEO et de SEA.

Activation

Lorsque les premiers visiteurs se retrouvent sur votre landing page, il va falloir les convertir en clients. C’est pourquoi votre landing page doit être parfaitement étudiée pour amener naturellement les visiteurs à effectuer les actions que vous désirez (s’abonner à votre newsletter, pré-commander vos produits, s’abonner à vos réseaux sociaux, etc.). La landing page doit donc tout d’abord inspirer confiance, mais aussi et surtout offrir une proposition de valeur claire.

Rétention

La phase de rétention est une étape cruciale pour assurer la croissance te la pérennité d’une entreprise. Les visiteurs du site ou de la boutique en ligne doivent à présent devenir et rester actifs. La récurrence est la clé du succès. Il faut donc à présent fidéliser les clients. Pour ce faire, de nombreuses activations peuvent être mises en place parmi les plus usitées et les plus efficaces : l’envoi d’e-mail régulier avec valeur ajoutée (conseils, promotions, accès à des ventes exceptionnelles, etc.), des bons de réduction, des programmes de fidélité, des événements exclusifs, etc.

Référence

Cette avant-dernière étape est très importante pour assurer la croissance et la pérennité d’une entreprise. Le travail du growth hacker consiste ici à inciter les visiteurs actifs et clients à devenir des « ambassadeurs » de la marque. Pour enclencher et entretenir cette viralité, il va devoir mettre en place diverses actions. Cela peut passer par la création d’un programme de parrainage, par l’organisation de jeux-concours sur les réseaux sociaux, ou encore par une incitation à laisser des avis Google.

Revenu

Enfin, et c’est bien là tout l’enjeu du growth hacking : le moment est venu de transformer le trafic en chiffre d’affaires ! Tout le travail en amont du growth hacker, les quatre premières étapes que nous venons d’énumérer, ne servent en réalité que ce but.

5 outils de growth hacking pour vous aider dans la gestion de votre boutique en ligne

Le growth hacking n’a désormais (presque) plus de secret pour vous. Si vous vous sentez l’âme d’un growth hacker et que vous vous sentez en mesure de vous lancer dès aujourd’hui, alors voici quelques outils incontournables pour gérer et faire croître votre boutique.

Google Analytics pour la phase d’acquisition

Google Analytics est l’outil d’analyse d’audience le plus utilisé dans le monde et ce n’est pas par hasard. Très facile à maîtriser, il est accessible à toutes et à tous et il est totalement gratuit. Avec Google Analytics vous allez apprendre à connaître votre cible et son comportement à l’aide d’une multitude de mesures. Vous obtiendrez par exemple des informations sur la provenance de vos utilisateurs (les réseaux sociaux, un lien commercial, une bannière commerciale, etc.), mais également leurs données démographiques (âge, sexe, lieu de vie, centre d’intérêt, etc.) ainsi que la façon dont ils naviguent sur votre boutique en ligne (points d’entrée et de sortie, temps passé). Vous serez ainsi en mesure d’adapter vos stratégies marketing et commerciales en fonction de vos performances.

PageFly pour la phase d’activation

Nous avons abordé plus tôt dans notre article l’intérêt de créer une landing page fonctionnelle. Cette étape est extrêmement importante. Une landing page est une page de destination sur laquelle les internautes atterrissent après avoir cliqué sur un lien. Cette page a pour mission d‘exposer votre proposition de valeur aux visiteurs et de les inciter à la conversion. Vous aurez donc besoin d‘un outil efficace pour créer une landing page claire et performante. PageFly est une application qui vous permet de mettre au point une landing page de qualité et à haut potentiel de conversion. L’application est disponible gratuitement sur l'App Store de Shopify, mais si vous souhaitez avoir accès à plus d’options au fur et à mesure que votre entreprise croît, vous pourrez alors vous tourner vers les abonnements Silver (19$ par mois), Gold (39$ par mois) et Platinium (99$ par mois).

Klaviyo pour la phase de rétention

L’e-mail marketing et le SMS marketing sont deux excellentes stratégies à mettre en place pour fidéliser vos clients. Klaviyo est une plateforme marketing de l’écosystème Shopify qui offre la possibilité d’envoyer des e-mails et des SMS personnalisés très facilement. L’avantage de Klaviyo est que la plateforme est accessible gratuitement jusqu’à 250 contacts e-mail et 50 contacts SMS. Lorsque votre liste grandira, vous pourrez alors passer aux options payantes, soit 20$ par mois pour 500 contacts e-mail et 5$ par mois pour 150 contacts SMS.

Stamped.io pour la phase de recommandation

Lors de la phase de recommandation, un growth hacker misera très probablement sur l’obtention d’avis produits. Avec l’application Stamped.io il est possible de collecter et de mettre en avant 7 UGC (User Generated Content) : avis sur le produit, avis en photos et vidéos, Instagram Galerie Shoppable, questions et réponses de la communauté, Checkout Reviews, Net Promoter Score Survey et la possibilité d’importer et collecter des avis provenant de Facebook. L’application vous offre 7 jours d’essai gratuits, ensuite, en fonction de vos besoins, vous pourrez choisir d’opter pour le forfait Basic à 19$ par mois, Premium à 39$ par mois, Business pour 99$ par mois et enfin Professional pour 249$ par mois.

Zapier pour la phase revenu

Zapier est sans conteste l’un des logiciels stars du marketing. Outil incontournable pour l’automation de tâches, Zapier permet de connecter différentes applications entre elles en servant d’intermédiaire pour les APIs. Ainsi, à l’aide de ce qu’on appelle un « zap », vous pouvez automatiser des tâches du quotidien, qui sont essentielles au développement de votre entreprise, mais qui sont également très chronophages. Grâce à Zapier vous allez donc pouvoir simplifier certains processus et vous permettre de dégager du temps pour des tâches plus importantes. Concrètement, à titre d’exemple, il est possible de configurer un zap qui téléchargera automatiquement toutes vos pièces jointes reçues par mail dans votre Dropbox. Zapier est outil gratuit si les options de bases vous paraissent suffisantes pour gérer vos différentes tâches. Un essai de 14 jours vous permet de tester les options premium qui sont disponibles à partir de 20$ par mois.

Comme nous avons pu le voir tout au long de cet article, le growth hacking est un processus d'expérimentation marketing qui permet aux startups et à toute entreprise en phase de croissance de se développer rapidement et efficacement. Mais comme pour toute stratégie de marketing, il n'existe pas de formule gagnante pour tout le monde : avec le growth hacking, il ne faut surtout pas avoir peur d'essayer, d'expérimenter et de modifier vos tactiques jusqu'à ce que vous trouviez ce qui fonctionne le mieux pour votre entreprise.

Créez une boutique en ligne dès aujourd'hui !

Bénéficiez d'un essai gratuit de 14 jours, sans engagement.


FAQ sur le growth hacking

Pourquoi faire du growth hacking ?

Le growth hacking permet aux jeunes entreprises d’accélérer considérablement leur croissance, et ce même en ne disposant que d’un budget limité à consacrer au marketing. Grâce à un panel varié d’actions (ou hacks) digitales bien menées, il est possible de développer rapidement une entreprise et d’atteindre un maximum de prospects.

Quelles sont les étapes à respecter dans une stratégie de growth hacking ?

Si vous souhaitez vous lancer dans le growth hacking de votre entreprise, alors vous aurez besoin de vous familiariser avec la fameuse méthode AARRR. En voici les 5 étapes :

• Acquisition : cette première étape a pour but d’attirer un maximum de prospects et les rediriger vers un site, un service ou une boutique.
• Activation : la phase d’activation correspond au moment où vous allez devoir transformer vos visiteurs en clients.
• Rétention : la phase de rétention peut être considérée comme une phase de fidélisation.
• Recommandation : le moment est venu de faire de vos clients vos « ambassadeurs ».
• Revenu : la dernière étape et la plus importante, accroître votre chiffre d’affaires !

Quelle est la principale qualité du growth hacker ?

La principale qualité d’un growth hacker est sans nul doute d’être un véritable couteau suisse du digital marketing. Il doit avoir une solide connaissance des différents outils de marketing (SEO, publicité, réseaux sociaux, e-mailing, etc.) et être capable d’expérimenter régulièrement de nouvelles stratégies et de nouveaux « hacks ».

Which method is right for you?Publié par Maud Leuenberger. Maud est la rédactrice en chef du blog français de Shopify.

Rédaction par : Caroline-Lanau Imbert.
Image : Pexels

Sujets: