SEO : comment améliorer le référencement naturel de votre boutique en ligne ?

Améliorer le SEO de votre boutique en ligne

Les techniques de référencement naturel (SEO, Search Engine Optimization, ou encore Optimisation pour les moteurs de recherche en français) ont bien évolué au fil du temps.

Pour apparaître en tête des résultats de recherche de Google, le contenu de votre boutique doit correspondre aux intentions des visiteurs potentiels. Optimiser votre site pour les moteurs de recherche peut vous sembler difficile et fastidieux, mais il vous suffit en fait de comprendre comment ces moteurs de recherche fonctionnent et comment les internautes les utilisent. Vous n'aurez ensuite plus qu'à intégrer toutes les bonnes pratiques apprises directement sur votre site (dans votre contenu, sur vos fiches produits, …), puis à méthodiquement effectuer quelques réglages assez simples dans votre interface administrateur Shopify.

Nous vous proposons ici un guide étape par étape accessible à tous pour optimiser votre boutique Shopify.

Sommaire

Pourquoi le SEO est-il si important ?

1. La majorité du trafic vient du référencement naturel

Ne pas avoir de stratégie SEO pour votre boutique, c'est perdre du trafic potentiel et une nouvelle source de revenus. Jusqu'à 35 % du trafic total des boutiques en ligne peut provenir des résultats de recherche, et ce trafic organique peut générer 42% des revenus. Le référencement naturel est ainsi le canal de marketing qui peut générer le plus de trafic et de revenus selon Wolfgang Digital.

2. Les tarifs publicitaires augmentent, alors que le trafic SEO est « gratuit »

Si la plupart de vos ventes proviennent de canaux publicitaires payants tels que Facebook ou Instagram, cela réduit vos marges bénéficiaires. Générer du trafic organique prend du temps, mais cela peut à terme devenir votre meilleur canal d'acquisition et donc s'avérer rentable.

Investissez du temps et de l'argent pour améliorer votre référencement naturel. Même si les bénéfices ne seront pas immédiats, le SEO ne devrait jamais être considéré comme un élément secondaire.

3. Une première place dans les moteurs de recherche, c'est jusqu'à 30 % de trafic en plus chaque jour

Le nombre de clics que gagne le 1er site dans les résultats de recherche n'a absolument rien à voir avec celui du 11e (premier résultat de seconde page)). Si l'une de vos pages a un bon trafic naturel, même sans aucune optimisation pour la recherche, de petits ajustements suffiront sûrement pour l'améliorer, augmenter son positionnement (même mots clés ou mots clés supplémentaires) et augmenter le trafic.

Les fondamentaux pour améliorer le référencement naturel de votre boutique en ligne Shopify

Avant de vous aider à optimiser le référencement naturel de votre boutique Shopify, vous devez vous assurer d'avoir les bonnes bases :

  • Achetez un domaine personnalisé. Pour un référencement naturel efficace, votre boutique doit avoir son propre domaine. Les acheteurs potentiels qui arrivent sur votre site depuis un moteur de recherche auront plus confiance dans votre boutique si elle a un nom domaine personnalisé, et ils s'en souviendront davantage. Si votre nom de domaine est toujours du type « marque.myshopify.fr », il est temps de passer à un nom comme « marque.fr ».
  • Configurez Google Analytics sur votre site. L'installation sur votre site web est gratuite. Cet outil vous permet de mesurer le trafic et d'analyser le comportement des utilisateurs. Il existe aussi d’autres services que vous pouvez utiliser.
  • Installez la Google Search Console sur votre site. La Google Search Console vous permet de savoir quelles pages apparaissent dans les résultats de recherche pour quelles requêtes et à quelle position dans Google, le nombre de clics sur vos liens, et bien d'autres choses encore.
  • Vérifiez que votre thème est adapté aux mobiles. Shopify propose plusieurs thèmes gratuits, tous adaptatifs et conçus selon le principe du « responsive web ». Si vous avez créé votre propre thème ou que vous avez personnalisé un thème existant, nous vous conseillons de vérifier qu'il est adapté aux mobiles à l'aide de cet outil Google.
  • Supprimez la protection par mot de passe. Si vous êtes toujours en train de créer et de trier vos pages de produits, vous ne voulez peut-être pas ouvrir votre boutique en ligne au public et aux moteurs de recherche pour l'instant. Mais si votre boutique est protégée par un mot de passe, les moteurs de recherche ne pourront pas parcourir votre site au-delà de la page d'accueil, et ils ne pourront donc pas classer vos pages dans leurs résultats de recherche.
  • Souscrivez à un forfait payant. Les boutiques peuvent être analysées et indexées dans le cadre de notre essai gratuit de 14 jours. Mais si vous n'avez pas un forfait payant, vous ne serez pas récompensé de vos efforts avant la fin de votre essai, car le classement d'un nouveau site prend plus de 14 jours.

Créez une boutique en ligne dès aujourd'hui !

Bénéficiez d'un essai gratuit de 14 jours, sans engagement.

Une fois que tous ces éléments sont en place, vous pouvez vous lancer. Suivez ce guide SEO pour améliorer le trafic naturel et la visibilité de votre boutique dans les moteurs de recherche tels que Google ou encore Bing.

SEO technique

Le SEO technique est la partie non visible du SEO. Cette partie technique peut considérablement améliorer les performances de votre boutique en ligne. Le SEO technique garantit que votre site web est optimisé pour les robots d'analyse des moteurs de recherche, qu'il est adapté aux mobiles et que la vitesse de chargement des pages est satisfaisante. Il optimise aussi votre site pour les internautes, en assurant que la structure et les liens internes permettent une navigation facile. Enfin, il vérifie que les balises méta (titre, description, ...) sont bien remplies, afin que les moteurs de recherche comme les utilisateurs sachent quel est l'objet de chaque page.

S'il y a des erreurs dans ces domaines sur votre site, cela peut gêner votre classement jusqu'à ce que les points à améliorer soient corrigés. En corrigeant ces erreurs, vous profiterez des bénéfices suivants :

  • Les utilisateurs seront plus actifs sur votre site, car il sera plus rapide et que les pages et contenus importants seront plus facilement accessibles.
  • Les robots pourront plus facilement analyser votre site, ce qui au fil du temps améliorera le trafic généré par les résultats naturels.

Remarque : ces conseils de SEO technique pour Shopify n'ont pas vocation à être exhaustifs. Il s'agit simplement des indispensables à mettre en place sur votre site pour améliorer votre classement dans les résultats de recherche.

Téléchargement gratuit : Liste de vérification SEO

Vous souhaitez améliorer votre classement organique ? Téléchargez gratuitement notre liste de vérification SEO.

1. Définissez une stratégie de liens internes logique pour vos menus

Les liens internes ne sont peut-être pas votre priorité, surtout si vous commencez tout juste à créer votre boutique en ligne. C'est vrai que cela peut sembler moins important que de créer de nouvelles pages ou de promouvoir vos produits.

Créer des liens internes ne se résume pas à copier des liens vers le texte d'ancrage correspondant sur votre site. Vous devez créer les pages fondatrices nécessaires qui donneront autorité à des dizaines d'autres pages web ou articles de blog, et vice versa. Vous pouvez pour cela définir un système de navigation clair depuis votre page d'accueil, conçu à la fois pour les utilisateurs et pour les robots d'analyse.

Prenons l'exemple de Gymshark, une marque de vêtements et accessoires de fitness. Le menu en haut de sa page d'accueil ne propose que deux options. Une liste avec des produits et collections s'affiche lorsque l'on passe la souris sur les options Femmes ou Hommes. Le menu déroulant propose les tendances, les principaux produits de Gymshark, les collections spécifiques qui couvrent toute la gamme de produits et les accessoires qui ne rentrent dans aucune autre catégorie.

Barre de menu de la boutique en ligne Gymshark

La structure et les menus de Gymshark sont clairs et faciles à parcourir, ce qui est bénéfique pour les utilisateurs comme pour les moteurs de recherche.

 

Notons ici que la structure des menus est conçue en priorité pour les utilisateurs et ensuite pour les moteurs de recherche. C'est capital pour gagner la confiance des acheteurs. Gymshark a non seulement créé un menu et une navigation entre les catégories faciles à comprendre, mais fait aussi figurer dans ce menu les pages importantes qui généreront le plus de trafic naturel, et optimise les textes d'ancrage.

Si vous souhaitez appliquer ce même type de menu à votre boutique Shopify, voici ce que vous devez faire :

  • Créez vos pages de produits. Rendez-vous dans l'interface administrateur de Shopify, dans Produits > Ajouter un produit pour créer les pages de vos produits et assurez-vous que toutes les informations de vos articles soient renseignées (titre, description, SKU, données d’expédition, etc.).
  • Créez une page de collection. Dans Produits > Collections créez votre page pour ensuite y ajouter vos pages de produits et suivez toutes les bonnes pratiques en matière de SEO on-page pour l'aperçu du résultat sur les moteurs de recherche.
  • Ajoutez la page de collection au menu. Toujours dans Shopify, rendez-vous dans Boutique en ligne > Navigation > Menu principal pour ajouter la nouvelle collection au système de navigation.

2. Envoyez le plan de votre site à la Google Search Console et corrigez les erreurs sur votre site

Au début de cet article, nous vous avons conseillé de créer un compte Google Search Console. Une fois que vous avez un compte, l'étape suivante est d'envoyer le plan de votre site. Cela permettra aux moteurs de recherche d’analyser et d’indexer votre boutique en ligne. Cela signifie simplement qu'un robot d'analyse se rendra sur votre site e-commerce pour explorer la page d'accueil puis chacune des catégories de produits, collections et pages de votre site jusqu'à ce qu'il ait couvert tout votre contenu. Il pourra alors inclure vos pages dans les résultats des moteurs de recherche.

La bonne nouvelle, c'est que Shopify crée automatiquement un plan de site pour votre boutique en ligne. Vous n'avez pas besoin de le faire vous-même. Nous recommandons uniquement aux experts du SEO de créer leur propre plan de site. Si vous avez un forfait Basic Shopify, un seul plan de site sera généré automatiquement. Si vous avez un forfait Shopify ou supérieur et que vous utilisez des domaines internationaux, vous devrez envoyer un fichier de plan de site pour chaque domaine.

L'étape suivante est de corriger les potentielles erreurs sur votre site. Si vous venez d'envoyer le plan de votre site, vous devrez attendre que votre site soit analysé pour obtenir un retour sur les erreurs trouvées. Voici ce que vous devrez faire :

  • Connectez-vous à la Search Console et consultez le rapport de Couverture. Cliquez sur Index > Couverture à gauche de la page. Un graphique s'affiche et propose plusieurs cases à cocher : Erreur, Valides avec des avertissements, Valides et Exclues. Pour le moment, concentrons-nous uniquement sur les erreurs.
  • Identifiez les éventuelles erreurs 404 ou erreurs liées à des redirections. La Search Console vous les indiquera ainsi :
    • « URL envoyée introuvable (404) », ce qui indique que la page n'existe pas sur votre site. L'utilisateur voit un message du type « page introuvable ». Cette erreur se produit car un lien de votre site ou d'un autre site pointe vers cette page inexistante et que le robot d'analyse tente de l'indexer. C'est préjudiciable à la fois pour le SEO et pour les utilisateurs. Cette erreur doit absolument être corrigée. Cliquez sur « URL envoyée introuvable (404) » afin d'obtenir la liste de toutes les URL qui renvoient des erreurs. Cliquez sur « Exporter » en haut à droite de l'écran et exportez la liste dans le tableur de votre choix.
    • « Erreur liée à des redirections », ce qui indique qu'un Googlebot a analysé l'URL, mais que la page ne s'est pas automatiquement mise à jour vers la nouvelle destination de l'utilisateur. Cela peut être dû à une chaîne de caractères trop longue, une boucle de redirection, une URL dépassant la longueur maximale autorisée, ou encore une URL vide ou incorrecte dans la chaîne de redirection. Comme précédemment, cliquez sur « Erreur liée à des redirections » pour obtenir la liste complète de ces URL et l'exporter.
  • Corrigez les erreurs 404 et les erreurs liées à des redirections sur votre boutique. Si vous maîtrisez les tableurs, cela vous sera sûrement utile ici. Ces erreurs peuvent être difficiles à corriger, mais voici comment faire :
    • Reprenez votre export avec les erreurs 404 et cliquez sur l’onglet « Tableau ». Vous devez définir la page la plus pertinente pour la redirection. Si vous arrêtiez par exemple de commercialiser un produit, il serait logique de rediriger la page de ce produit soit vers le produit le plus proche, soit vers la page de la collection correspondante. Notez ces pages à côté de l'URL (vous pouvez supprimer ou masquer la colonne « Dernière exploration »). Si vous ne trouvez pas de page adaptée, vous pouvez par défaut rediriger vers la page d'accueil.
    • Dans votre interface administrateur Shopify, rendez-vous sur Boutique en ligne > Navigation. Cliquez sur « Afficher les URL de redirection», puis sur « Ajouter une URL de redirection ». Reprenez votre tableur des erreurs 404 et entrez les URL dans les champs correspondants, puis cliquez sur « Enregistrer ». Pour plus d'explications, consultez notre article d'aide sur la création de redirections. Si vous avez de nombreuses redirections à créer, vous pouvez utiliser les fonctions d'importation en bloc pour les URL.
    • Passons maintenant rapidement aux erreurs liées à la redirection. Les boucles de redirection entraînent les visiteurs et les moteurs de recherche dans un cercle sans fin, où plusieurs pages de votre site redirigent les unes vers les autres. La page C doit charger la page A, la page A est configurée pour charger la page B, et la page B charge la page C.

Représentation d'une boucle de redirections

Représentation visuelle d'une boucle de redirection pour les robots d'analyse.

 

  • Suivez les instructions de notre centre d'aide pour exporter vos URL de redirection depuis votre boutique Shopify. Vous devez maintenant identifier les redirections cassées en vous référant à la fois à votre export de la Google Search Console et à celui des redirections Shopify. Vous pouvez, si vous savez le faire, combiner les deux fichiers et les filtrer afin de savoir où sont les erreurs. Sinon, vous pouvez copier le contenu de chaque cellule d'erreur et utiliser la fonction Rechercher (« Cmd+F » sous Mac, « Ctrl+F » sous Windows), mais cela implique beaucoup de manipulations.
  • Comme pour les erreurs 404, notez dans votre tableur la nouvelle destination de la redirection, puis rendez-vous dans Boutique en ligne > Navigation > Ajouter une URL de redirection pour remplacer votre URL d’origine par votre nouvelle URL.
  • La dernière étape est de vous assurer que vous avez résolu toutes les erreurs. Retournez régulièrement dans la Search Console et vérifiez l'onglet Couverture pour vérifier qu'il n'y en ait plus.

Remarque : si ces opérations vous paraissent trop techniques ou trop complexes, rendez-vous sur monagenceshopify.fr pour trouver une agence SEO qui pourra se charger de tout cela pour vous.

3. Optimisez vos images pour un chargement rapide et une détection facile par les moteurs de recherche

Les moteurs de recherche n'analysent pas uniquement le texte, mais aussi les images de vos pages web. Optimiser vos images vous aide en fait à mettre en valeur vos images auprès des acheteurs.

C’est pourquoi, réduire la taille des images sur votre boutique devrait être une priorité. Selon un rapport de HTTP Archive, les images comptent pour 46 % de la taille totale d'une page web moyenne. Les images sont donc volumineuses, et peuvent ralentir le chargement de votre page si elles ne sont pas optimisées. La bonne nouvelle est qu'avec Shopify, vous n'avez pas à vous soucier des aspects techniques comme le choix d'un réseau de diffusion de contenu sécurisé capable de charger les images rapidement. Shopify étant un logiciel e-commerce hébergé, tout cela est déjà inclus dans votre forfait. Nous vous proposons ici cependant quelques astuces pour réduire la taille de vos images, afin qu'elles soient trouvées et indexées plus facilement par les moteurs de recherche :

  • Utilisez des images au format JPG/JPEG ou PNG. Shopify affiche automatiquement les images au format WebP. Ce format offre une meilleure compression des images en ligne, avec une taille inférieure de 30 % en moyenne aux formats de fichiers traditionnels tels que JPEG et PNG. Si possible, mettez tout de même en ligne des images aux formats JPEG et PNG uniquement, car ce sont les formats d'image aux tailles les plus petites.

    Remarque : par défaut, utilisez le format JPEG pour les photos et PNG pour les illustrations ou graphismes personnalisés. N'utilisez jamais le format GIF, sauf pour les images animées.
  • Réduisez la taille de vos images. Plus une image est grande, plus le chargement de la page sera long. En réduisant la taille de vos images, vous accélérez donc le chargement des images et de la page. Attention à ne pas altérer la qualité de vos images en les redimensionnant. Utilisez toujours la résolution standard, qui est de 72 PPI (pixels par pouce). Si tout cela est nouveau pour vous, essayez l’outil gratuit de Shopify pour redimensionner vos images.
  • Ajoutez les images au plan de votre site. Vos images doivent impérativement apparaître dans les résultats de recherche, puisque de nombreux acheteurs utilisent la recherche visuelle. Si les images figurent dans le plan de votre site, les moteurs de recherche peuvent plus facilement les analyser et les indexer. Shopify inclut l'image principale de vos pages de produits dans le plan de site, mais si vous souhaitez inclure toutes les images de vos pages de produits, nous vous recommandons d'utiliser l’une de nos applications disponibles au sein de notre App Store.
  • Soignez vos attributs alt. Un attribut alt est un texte alternatif, conçu pour remplacer une image lorsqu'un navigateur ne peut pas l'afficher. Il est également utilisé pour l'accessibilité : si une personne malvoyante consulte votre site, le texte alternatif sera lu pour décrire l'image. Cet attribut est important pour les boutiques e-commerce et le référencement naturel des images, car il aide les produits à apparaître dans les résultats Google Images. Notre conseil ici est de décrire l'image dans un langage simple, pour aider les déficients visuels à avoir une idée de ce que l'image représente. Cela vous aidera aussi à améliorer le classement de vos images. Par exemple, plutôt que d'écrire « lotion visage 250 ml », privilégiez « Image de la lotion visage Pixi Glow Tonic en format 250 ml, un tonique fortement concentré pour nettoyer vos pores en profondeur ».
  • Donnez un nom clair à vos images. Nous parlons ici du nom du fichier image enregistré sur votre ordinateur. Lorsque vous le mettrez en ligne, son adresse web correspondra à ce nom. Idéalement, il doit correspondre au mot-clé de la page. Par exemple, si votre page s’intitule « Chemisier en soie avec ruban », un nom de fichier approprié serait « chemisier-soie-ruban.jpg ».

Créez une boutique en ligne dès aujourd'hui !

Bénéficiez d'un essai gratuit de 14 jours, sans engagement.

SEO on-page

Le SEO on-page ou, SEO sur site, consiste à optimiser le contenu de votre page web. Il s'agit de la principale méthode pour indiquer à vos lecteurs et aux moteurs de recherche le sujet de votre page. Les moteurs recherchent des éléments précis sur votre page pour déterminer s'ils doivent la classer dans leur page de résultats (SERP, Search Engine Results Page). Ces éléments incluent entre autres la pertinence des mots-clés et du sujet, les informations méta, le slug de l'URL (sa partie finale) et vos images.

Nous allons ici couvrir les bases de la recherche de mots-clés, vous expliquer comment décoder les intentions de recherche et vous donner quelques conseils pour améliorer le classement de vos pages pour leurs mots-clés cibles.

1. La recherche de mots-clés

Voyez les mots-clés comme les termes et expressions que les internautes saisissent dans les moteurs de recherche.

Souvent, ils correspondent à la façon dont nous posons des questions à l'oral. Parfois, la syntaxe est simplifiée à l'extrême, « acheter nouveau pantalon » plutôt que « Je souhaite acheter un nouveau pantalon ».

Commençons par distinguer les deux types de mots-clés : les mots-clés de courte traîne et ceux de longue traîne.

  • Les mots-clés de courte traîne ne comportent que deux ou trois termes, et ils sont en général assez recherchés. Par exemple, le mot-clé « pantalon femme » renvoie 16 000 recherches mensuelles dans l'outil de recherche de mots-clés Ahrefs pour la France.
  • Les mots-clés de longue traîne comportent au moins quatre termes, et ils sont généralement moins recherchés. Par exemple, « pantalon jean blanc femme » renvoie 50 recherches mensuelles dans Ahrefs, toujours pour le territoire francais.

Comment les internautes utilisent les mots-clés dans les moteurs de recherche pour acheter des produits

Pour choisir le mot-clé à associer à votre page web, vous devez comprendre l'intention derrière chaque recherche. Les requêtes peuvent être classées en trois catégories :

  1. Les requêtes de navigation sont des recherches qui visent à trouver un site ou une page web spécifique. Par exemple, un utilisateur peut entrer « facebook » dans la barre de recherche pour trouver le site Facebook plutôt que d'entrer l'URL dans le navigateur ou d'utiliser un favori.
  2. Les requêtes d'informations commencent généralement par « comment », « qu'est-ce que », « pourquoi », etc. (les 4 W en anglais) Le contenu bien classé pour ces mots-clés est celui qui fournit des informations réellement utiles pour répondre à ces questions.
  3. Les requêtes transactionnelles indiquent l'intention d'effectuer un achat. Cela peut être par exemple d'entrer directement le nom d'un produit dans la barre de recherche, comme « samsung galaxy » ; ou d’utiliser « achat » / « acheter » / « louer », « vente », … dans la recherche. Dans ce second cas vous serez sur de plus faibles volumes de recherches, mais des intentions d’achat plus fortes.

Vous devez comprendre le parcours client lors de l'utilisation des moteurs de recherche. Comment un client qui ne sait pas quel produit il recherche fait-il son choix et effectue-t-il un achat éclairé ?

Commençons par un produit courant : les smartphones. Si vous avez un smartphone depuis longtemps, vous utilisez ou envisagez peut-être d'utiliser le dernier iPhone. Imaginons que vous souhaitiez aussi voir ce que propose la concurrence avant de passer au nouveau modèle.

Dans ce cas, vous utiliserez probablement un moteur de recherche pour effectuer une requête d'informations telle que « meilleur smartphone ».

Vous obtiendrez alors plusieurs articles type guide d'achat comparant les 10 ou 15 meilleurs smartphones, et il est probable que vous cliquiez sur le premier. Après avoir lu l'article, vous vous direz peut-être que le nouvel iPhone n'a pas l'air si mal, mais que vous aimez bien aussi l’esthétique du nouveau Samsung Galaxy. Vous voudrez alors avoir un comparatif plus précis des fonctionnalités et de la fiabilité de chaque appareil.

Vous effectuerez une nouvelle requête d'informations du type « comparaison apple iphone et samsung galaxy ». La lecture d'un ou plusieurs articles figurant sur la première page des résultats de recherche vous donnera une idée plus claire du smartphone qui vous convient, et vous vous déciderez peut-être à donner une dernière chance à l'iPhone. Vous retournerez donc une nouvelle fois sur votre moteur de recherche pour entrer une requête transactionnelle « acheter iphone ». Vous trouverez vraisemblablement le site d'Apple, sur lequel vous pourrez effectuer votre achat.

Entonnoir des ventes Requête de recherche Intention de recherche
Découverte « meilleur smartphone » Informations
Réflexion « comparaison apple iphone et samsung galaxy » Informations
Transaction « acheter iphone » Transaction
Relation client « coque iphone » Transaction

Comment choisir un mot-clé

Maintenant que vous connaissez le parcours d'achat des clients et que vous savez comment déchiffrer l'intention de recherche, voyons comment effectuer une recherche de mots-clés.

Il peut sembler difficile de définir ses mots-clés. Vous vous demandez certainement par où commencer, comment trouver un mot-clé, comment savoir s'il sera bien classé et combien de temps cela vous prendra. Nous allons répondre à ces questions ensemble.

  • Par où commencer votre recherche de mots-clés ? Commencez par définir votre produit ou sa catégorie. Quel terme général utiliseriez-vous pour décrire votre produit ?
  • Utilisez des outils gratuits ou payants pour cerner la concurrence. De nombreux outils existent, mais les meilleurs outils gratuits pour Chrome sont Keyword Surfer et MozBar, tous deux disponibles en tant qu'extensions. Avec Keyword Surfer, vous entrez vos mots-clés dans Google et l'outil vous donne le volume de mots-clés dans la barre d'adresse et sur la page de résultats des moteurs de recherche. MozBar vous permet de connaître l'autorité de domaine et l'autorité de page d'un site web, soit respectivement la réputation du site et le niveau de confiance de la page.
  • Que faire de ces données ? Vous avez donc maintenant des informations sur un mot-clé de courte traîne. Commencez à chercher un mot-clé de longue traîne associé. Si vous venez de vous lancer sur le marché, il y a sûrement énormément de concurrence sur le mot-clé de courte traîne, vous devez donc trouver un élément différenciant. Souvenez-vous, vous avez pu vous faire une place sur le marché grâce à votre proposition unique de vente. Vous devez transformer cette proposition en mot-clé de longue traîne, afin que les acheteurs trouvent votre produit. Cela vous permettra d'augmenter votre trafic.

2. Clarification de l'intention de recherche et création de pages pour le mot-clé

Quel que soit le type de requêtes de recherche que votre page cible, sachez que l'objectif de Google et des autres moteurs de recherche est de faire apparaître les pages les plus susceptibles de satisfaire les internautes et de conclure leurs recherches. Google en particulier ne souhaite pas que l'utilisateur effectue une autre recherche ou qu'il clique sur « Retour » pour consulter un autre résultat.

Pour vous faire une idée assez précise de l'intention de recherche derrière un mot-clé, consultez les 10 premiers sites d'une page de résultats. Entrez simplement le terme de recherche, puis notez si les résultats proposés sont des articles ou des pages de produits. Regardez uniquement pour l'instant les résultats naturels et non les annonces, qui sont indiquées comme telles à gauche de leur titre, ni les images, vidéos, résultats locaux ou encore recherches associées.

Si 9 des 10 premiers résultats sont des pages de produits, vous comprendrez que l'intention de l'utilisateur est d'effectuer une transaction. Si votre but est de faire du marketing de contenu pour votre boutique, l'idéal est que la majorité des 10 résultats correspondent à des articles, car ce sont eux qui répondent le mieux à des requêtes d'informations.

Pour affiner encore l'intention de recherche, vous pouvez vous inspirer des suggestions de Google ou des autres moteurs de recherche. Par exemple, si vous souhaitez créer une page ciblant un mot-clé spécifique, vous pouvez consulter les recherches associées proposées en bas de la page de résultats. Cette liste nous donne une idée de ce que les utilisateurs espèrent trouver avec leur recherche.

Recherches associées de pantalon noir femme dans Google

Recherches associées proposées à partir du mot clé « pantalon noir femme ».

 

Si votre mot clé est de courte traîne, et que les utilisateurs, passé le 10e résultat, ne trouvent toujours pas ce qui les intéresse, ces suggestions peuvent les aider à mettre le doigt sur une requête qu'ils ne parvenaient pas à formuler.

Nous pouvons noter ces expressions, car certaines sont sûrement de bons mots-clés de longue traîne. Nous pourrions les utiliser pour créer notre page de produit, que ce soit dans la description du produit ou dans le méta-titre et la méta-description. Nous verrons cela plus en détail ci-dessous.

3. Optimisation du contenu pour améliorer la visibilité des pages

En optimisant votre contenu, vous aidez vos pages à atteindre un meilleur classement dans les résultats de recherche pour leur mot-clé cible. Vous pouvez par exemple ajuster ou optimiser le contenu de la page, sa méta-description et les balises de titre. Tout cela est beaucoup plus facile à faire si vous avez clairement défini un mot-clé dont vous souhaitez améliorer le classement.

Demandez-vous comment vous pouvez expliquer clairement aux visiteurs de quoi parle votre page. De là, vous pourrez faire une vérification ciblée de vos pages :

  • L'en-tête explique-t-il clairement le contenu de la page ?
  • Le mot-clé ou une variante du mot-clé sont-ils utilisés dans le sous-titre ou dans le corps du contenu ?
  • Le slug de l'URL contient-il le mot-clé ? Est-il trop long ou trop court ?
  • Le titre de la page est-il accrocheur ? La méta-description donne-t-elle envie de cliquer sur le lien ?
  • Quels sont les noms de fichiers des images ? Les images ont-elles des textes alternatifs, qui décrivent précisément l'image ?

Voyons plus précisément comment nous pouvons optimiser notre contenu on-page.

1. Intégrez votre mot-clé dans votre titre

Sur les pages de transactions, telles que les pages de produits, vous pouvez utiliser votre mot-clé principal en titre s'il s'agit d'un identifiant, mais en général cette pratique est réservée aux pages de collections. Idéalement, le nom de vos produits doit être attractif.

Prenons la boutique The Lip Bar comme exemple. Elle a une collection avec le mot-clé cible « concealer » (anticernes), mais ses pages de produits au sein de la collection sont propres à chaque gamme de teintes et à la fonctionnalité du produit. Par exemple, pour le produit « 6:00 Ebony Caffeine Concealer », « 6:00 Ebony » correspond à la gamme, « Caffeine » est la fonctionnalité (pour aider à réveiller la peau) et « Concealer » est le nom habituel pour ce produit, ce qui permet de profiter du classement SEO pour « caffeine concealer » (anticernes à la caféine).

⚠️ Remarque importante : lorsque vous créez vos pages, il est essentiel que votre mise en forme inclue une seule balise H1 (appelée Heading 1 dans l'éditeur de pages Shopify). Elle doit être réservée à votre titre principal.

Pour les pages de navigation telles que votre page « Contact » ou votre page « À propos », il vaut mieux utiliser l'objectif de la page, ou sa fonction. Par exemple : « Contactez-nous », « Contacter [nom de la marque] » ou « Comment pouvons-nous vous aider ? ». Votre titre doit être clair et simple.

2. Comprenez le sujet et intégrez-le dans votre page

Intégrer des mots-clés à sa page ne signifie pas empiler des mots-clés ou utiliser des mots-clés de longue traîne inhabituels à la grammaire douteuse. Ces techniques étaient utilisées il y a plus de 10 ans pour améliorer le référencement naturel, mais depuis, les moteurs de recherche ont bien évolué et sont capables de comprendre sans cela le sujet d'une page, et donc de la classer en conséquence.

La première étape pour améliorer le classement de vos pages est en fait de comprendre le sujet lié au mot-clé choisi et d'essayer de le traiter dans votre contenu.

Si vous utilisez un outil payant de SEO pour obtenir des informations sur les mots-clés, il est très simple de regrouper les mots-clés autour d'un sujet commun.

C'est également possible, bien que moins facile, avec des outils gratuits. Voici comment vous pouvez optimiser les pages de votre boutique en ligne Shopify.

  • Commencez avec Google. Consultez la section « Recherches associées » en bas de la page de résultats pour trouver des idées de recherches connexes et regardez également ce que la saisie semi-automatique propose.

Recherche Google pantalon noir femme

Exemple de saisie semi-automatique avec le mot clé « pantalon noir femme ».
  • Faites la liste des recherches associées et suggestions. Ensuite, compilez tout cela dans un document Google Docs. Vous pouvez déjà sélectionner des expressions à utiliser et d'autres à supprimer. Commencez maintenant à rédiger la description de notre page de collection.
  • Écrivez un titre et une description. Pour écrire une description utile pour les utilisateurs comme pour le référencement naturel, posez-vous les bonnes questions en fonction du produit que vous vendez. Les réponses à ces questions vous aideront lors de la rédaction de votre page. Comme nous l'avons déjà dit, le but n'est pas de d’ajouter à tout prix toutes ces expressions. Nous voulons utiliser des termes spécifiques.
  • Mettez en ligne la page sur votre boutique.

3. Intégrez le mot-clé dans le slug ou l'URL

L'URL est le texte que vous tapez dans la barre d'adresse du navigateur et qui se termine par .fr, .com, .ca, etc. Le « slug » est la partie finale, c'est à dire tout le texte après la première barre oblique. Les termes slug et chemin d’URL sont souvent utilisés indifféremment, mais ils signifient la même chose.

Une fois que vous avez choisi un nom de domaine, votre URL est définie et vous ne pouvez plus la changer. Les slugs au contraire peuvent être modifiés et personnalisés. Remarque : si vous modifiez des slugs, n'oubliez pas d'ajouter des redirections vers vos nouvelles pages.

La principale raison pour laquelle vous devez intégrer votre mot-clé dans le slug de chaque page est pour expliquer, aux utilisateurs comme aux moteurs de recherche, ce que contient votre page. Faites attention toutefois à ne pas surcharger vos slugs et URL de mots-clés.

Voici quelques règles de base :

  • Évitez le signe dièse dans les URL. Le signe dièse sert à diriger un visiteur vers une partie spécifique d'une page, grâce à un lien hypertexte qui permet de passer directement à un sous-titre.
  • Faites attention à la casse. Évitez les majuscules dans les slugs ou URL, même pour les noms. Même si la plupart des CMS (systèmes de gestion de contenu) actuels ne sont pas sensibles à la casse, il est préférable d’utiliser uniquement des minuscules.
  • Utilisez des tirets pour séparer les mots. « /collections/shorts-hommes-avec-poches » est beaucoup plus lisible que « collections/shortshommesavecpoches ». Évitez si possible les tirets bas et les espaces car ils apparaissent comme « %20 » dans les URL.

Pour connaître la liste de tous les caractères que vous pouvez utiliser sans problème dans vos URL, consultez cette charte de l'encodage des caractères.

4. Intégrez votre mot-clé dans le méta-titre et la méta-description

Le méta-titre et la méta-description vous permettent d'expliquer aux utilisateurs et aux moteurs de recherche le contenu de votre page, et encouragent les internautes à cliquer sur le lien de votre page dans les résultats de recherche.

Shopify préremplit le méta-titre et la méta-description avec le nom du produit ou de la collection, et la description du produit ou de la catégorie. Vous n'avez donc pas à vous inquiéter d'oublier ces champs et qu'ils apparaissent vides.

Cependant, si vous ne les avez pas personnalisées pour chaque page, il est possible que vos méta-données ne soient pas assez claires ou assez accrocheuses dans les moteurs de recherche.

Voici comment rédiger les meilleurs méta-titres et méta-descriptions pour vos pages :

  • Le méta-titre de votre page ne doit pas dépasser 55 caractères. Trouvez un moyen d'inclure votre mot-clé principal pour favoriser l'indexation de votre page, tout en vous assurant que le titre reste lisible et grammaticalement correct. Les moteurs de recherche sont assez malins pour comprendre le contenu d'une page même si les mots sont séparés par des mots de liaison (le, la, et, si, etc.).
  • La méta-description ne doit pas dépasser 145 caractères. Ce contenu est stratégique pour donner envie aux internautes de consulter votre page. Vous pouvez utiliser votre mot-clé pour améliorer votre référencement, mais ce n'est pas essentiel. Rédigez ce texte avant tout pour vos clients. Consultez cet article dédié pour savoir comment rédiger des méta-descriptions.

Remarque : utilisez Ryte pour obtenir un aperçu de l'affichage de vos informations méta sur ordinateur, mobile ou autre appareil.

5. Intégrez votre mot-clé dans votre système de dénomination des images

Vous devez à la fois enregistrer votre fichier en choisissant un nom correspondant à votre mot-clé cible (par exemple, pantalon-noir-femme.jpg) et utiliser ce mot-clé comme texte alternatif lorsque vous chargez l'image sur votre boutique.

Si vous avez plusieurs images, vous pouvez utiliser des noms légèrement différents pour ne pas confondre vos fichiers, par exemple « pantalon-noir-femme-poche.jpg » pour une photo détaillée de la poche du pantalon et « pantalon-noir-femme-profil.jpg » pour une photo de profil du pantalon.

Comme nous l'avons déjà expliqué, les textes alternatifs doivent être soigneusement rédigés. Ces textes sont utilisés lorsqu'un navigateur ne peut pas afficher les images, mais aussi à des fins d'accessibilité. Vous devez décrire l'image en langage simple, pour aider les malvoyants à avoir une idée de ce que l'image représente. Cela doit être votre premier objectif. Si le texte alternatif inclut naturellement le mot-clé, tant mieux, mais vous ne devez pas l'ajouter à tout prix.

6. Créez des extraits enrichis avec des détails sur le produit et du contenu généré par les utilisateurs

Les extraits enrichis ou « rich snippets » sont des résultats de recherche qui incluent des informations sur le prix d'un produit ou sa disponibilité, et des informations uniques sur une gamme de produits au sein d'une catégorie. Le contenu généré par les utilisateurs provient des avis et notes laissés par vos clients. Ces extraits permettent d'en savoir plus sur un produit directement depuis la page des résultats de recherche, sans avoir à consulter la page du produit.

Exemple de Google snippets avec la marque Unbottled

D'après Search Engine Land, les extraits enrichis peuvent augmenter de 30 % le nombre de clics sur vos produits depuis les pages de résultats des moteurs de recherche. Comparez une augmentation de 30 % des clics en référencement naturel à une augmentation de 30 % de votre budget de référencement payant... c'est beaucoup de clics en plus, gratuitement. Créer ces extraits enrichis et un schéma de balisage est certes assez technique, mais les résultats valent la peine d'apprendre la méthode.

Sachez aussi que Shopify inclut par défaut dans tous ses thèmes gratuits les fonctionnalités de contenu structuré et d'extraits enrichis pour toutes vos pages de produits. Cela signifie que vous n'avez pas à ajouter de balisage de données structurées pour afficher les informations produits dans les pages de résultats de recherche. Le prix et la disponibilité des produits seront automatiquement extraits et affichés sur les pages de résultats, mais uniquement si Google décide de les faire apparaître.

Si vous utilisez un thème tiers ou personnalisé, vérifiez auprès de votre développeur s'il inclut les fonctionnalités de données structurées et d'extraits enrichis avant de poursuivre. Si votre thème n'inclut pas de données structurées, vous avez plusieurs possibilités :

  • Ajoutez le code nécessaire à votre thème. Si vous vous sentez apte à modifier votre code, vous pouvez apprendre à ajouter ces fonctionnalités à votre thème vous-même. Consultez les ressources produits de Schema.org ainsi que la documentation de Google sur les données structurées pour connaître les valeurs à ajouter.
  • Achetez une application ou faites appel à un expert. Si vous ne vous sentez pas capable de modifier vous-même votre thème, vous pouvez faire appel à une agence ou essayer une application disponible au sein de notre App Store qui vous aidera à intégrer des données structurées à vos pages.

Pour afficher le contenu généré par les utilisateurs et les notes dans les pages de résultats, une application ou un code personnalisé est nécessaire. Mais avant de vous lancer, posez-vous quelques questions :

  • Avez-vous une application d'évaluation des produits ?
  • Vos avis sont-ils plutôt positifs ou négatifs ?
  • Quelle est votre note moyenne ?

Si vous n'avez pas d'application d'évaluation des produits, Shopify en propose une gratuitement, compatible avec les extraits enrichis. Lorsque vos utilisateurs laissent des avis, l'application ajoute un balisage à votre page. Lorsque le robot Google revient analyser la page et lire le balisage, les avis sont affichés. D'autres applications d'évaluation de produits sont également disponibles dans l'App Store, mais vous devrez vérifier qu'elles sont compatibles avec le schéma de balisage.

Les extraits enrichis peuvent parfois mettre un certain temps à s'afficher dans les résultats de recherche, ne vous inquiétez donc pas si vous ne les voyez pas immédiatement. Pour vérifier qu'il n'y ait pas d'erreurs d'affichage, utilisez l'outil de test des données structurées de Google.

Ce que vous devez retenir pour améliorer votre SEO on-page

Créer une page optimisée pour le référencement naturel implique de rendre les informations claires pour les lecteurs, et pas nécessairement pour les moteurs de recherche. La mise en page doit aider les lecteurs à se repérer dans le contenu, au moyen de titres, de listes à puce ou de listes numérotées. Vous devez les aider à trouver ce qu'ils cherchent le plus facilement possible. Certains disent que la longueur du contenu est un facteur déterminant pour le classement d'une page dans les résultats de recherche. Mais si votre article ou votre contenu est extrêmement long, c'est probablement que le sujet mérite d'être approfondi et devrait être traité dans un guide spécifique. Ce n'est pas une bonne idée de rallonger un article simplement pour atteindre un nombre de mots qui permettrait hypothétiquement d'atteindre un meilleur classement.

Téléchargement gratuit : Liste de vérification SEO

Vous souhaitez améliorer votre classement organique ? Téléchargez gratuitement notre liste de vérification SEO.

SEO off-page

Le SEO off-page, ou hors site, peut inclure la gestion de la réputation, comme le service clientèle ou la présence sur les réseaux sociaux, mais il concerne principalement la création de liens externes aussi appelés backlinks. Les backlinks sont des liens entrants, dirigeant sur votre site depuis des sites tiers. Des backlinks nombreux et pertinents amélioreront le classement de vos pages dans les recherches ; privilégiez tout même la qualité à la quantité et ne faites pas de liens de n’importe où … vous auriez le risque d’avoir l’effet inverse. Et vous connaissez maintenant l'importance d'avoir des pages bien classées dans les résultats des moteurs de recherche.

Deux méthodes s'offrent à vous pour créer des liens entrants sur votre site : une méthode active (link building) et une méthode passive (link ninja).

La création active de liens

La méthode active consiste à définir un plan et une stratégie pour les pages depuis lesquelles vous voulez créer des backlinks (avec une raison pour chacune) et à mettre en œuvre ce plan. La création active demande en général d'y consacrer beaucoup de temps, car c'est un domaine où la concurrence est farouche. Les journalistes, influenceurs et autres rédacteurs sont constamment sollicités, vous devez avoir de solides arguments à présenter.

Ne vous faites pas non plus attirer par un lien sur un grand media juste pour un backlink: un lien depuis un grand journal sur une page peu visitée aura moins de « poids » qu'un lien sur une page visitée depuis un site de taille moyenne.

Appliquez ces principes lorsque vous demandez quelque chose aux responsables d’un autre site :

  1. Mettez en avant les avantages qu'ils peuvent en tirer. Votre demande vise à obtenir quelque chose pour vous (un lien), mais peuvent-ils eux aussi en obtenir un bénéfice ? Par exemple, ont-ils un lien vers un contenu obsolète ou une page qui n'existe plus ? Ou un élément crucial manque-t-il dans leur liste ? Donnez-leur une bonne raison de réfléchir à votre demande.
  2. Ne demandez pas de liens à vos concurrents. Cela peut vous paraître évident, mais il arrive souvent que des personnes qui souhaitent plus de visibilité pour un certain type de produit ou un sujet demandent des liens à leurs concurrents, car ils ont des ressources pertinentes. Par exemple, si vous vendez des shorts de sport et que vous trouvez un guide d'achat pour ce type de produits, rédigé par une marque qui vend aussi des shorts de sport, ne perdez pas votre temps à les contacter.

Maintenant que vous connaissez les principes de base, voyons quelques techniques de création active de liens.

1. Liens fondamentaux

Les liens fondamentaux sont ceux provenant des profils de réseaux sociaux, des annuaires professionnels locaux et des annuaires spécialisés. Si vous n'avez pas encore créé de compte sur des plateformes telles qu'Instagram, Facebook, Pinterest, LinkedIn, Twitter, etc., faites-le maintenant. Créez aussi un profil sur Google My Business, que vous ayez ou non un magasin physique. Cela peut améliorer votre référencement naturel local et ainsi vous aider à gagner des clients locaux. Les bénéfices en termes de SEO sont faibles, mais ces liens sont faciles à créer et permettent aux acheteurs potentiels de découvrir votre marque depuis différents canaux.

3. Campagnes de presse

En général, lors d'une campagne de presse, un communiqué de presse est envoyé aux médias afin qu'il soit relayé dans la presse locale, régionale ou nationale, ou dans la presse spécialisée sur le web. Une publication dans la presse peut à la fois augmenter votre nombre de visiteurs et offrir un lien vérifié depuis des sites fiables et d'autorité - deux avantages importants en termes de SEO.

Pas besoin d'engager une agence de presse, vous pouvez lancer vous-même votre campagne. Si vous avez une bonne histoire à raconter ou un produit de qualité, mettez-les en avant. Contactez des blogueurs et journalistes dans votre domaine, et expliquez-leur vos intentions.

Même si la plupart des rédacteurs croulent sous les demandes, ils recherchent toujours des sujets intéressants. Ciblez les bonnes rédactions et proposez-leur une histoire qu'ils ne pourront pas laisser passer.

2. Guides d'idées cadeaux

Un guide d'idées cadeaux est une liste de produits ou cadeaux recommandés, généralement rédigée pour une occasion spéciale (Noël, par exemple) ou une personne en particulier (idées cadeaux pour les papas). Si vous avez déjà cherché des idées cadeaux sur Google, vous avez probablement déjà vu l'un de ces guides.

Faire figurer votre produit dans ce type de liste peut augmenter le trafic vers votre site et vos ventes. Cependant, cela n'arrive pas par hasard. Vous devrez donc contacter les rédactions et leur suggérer votre produit. Le résultat n'est pas garanti, mais si votre produit correspond au guide qu'un rédacteur souhaite créer, il pourrait être inclus.

4. Technique Skyscraper

Si votre marque crée du contenu, la méthode Skyscraper, ou technique du gratte-ciel en français, pourrait vous aider à gagner des liens. Elle a été mise au point par le spécialiste du marketing web Brian Dean, qui l’explique ainsi : trouvez du contenu de qualité avec des liens pertinents chez vos concurrents, puis créez un contenu encore meilleur et enfin contactez les bonnes personnes pour voler les liens.

Vous aurez besoin pour cette méthode d'un outil SEO pour trouver les liens vers les sites de vos concurrents et d'un autre outil pour vous aider à trouver les adresses e-mail des personnes à contacter. Attention, cela demande du travail et de la préparation, car vous devez créer un contenu d'excellente qualité et prévoir d’envoyer plusieurs e-mails.

5. Article invité sur un blog

Si vous écrivez sur votre propre blog pour augmenter votre trafic, vous savez que les premiers résultats peuvent tarder à se faire sentir. En écrivant un article sur un autre blog, en tant qu'invité, vous vous faites connaître de l'audience de quelqu'un d'autre, tout en augmentant votre propre audience. Ainsi, vous gagnez non seulement du trafic sur votre site, mais aussi un backlink. C'est un coup double pour votre référencement naturel.

Notez aussi que si vous invitez des personnes sur vos plateformes, cela peut vous permettre de diversifier votre contenu et de manière qualitative.

Identifiez et contactez des sites, publications ou blogueurs spécialisés dont le public correspond à votre cible. Proposez d'écrire un article invité qui plaira à leurs lecteurs. Le sujet que vous choisissez doit aussi être lié à votre marque, sinon vous ne gagnerez pas de visiteurs.

6. Remplacement de liens cassés

Trouvez des pages contenant des liens vers une page qui n'existe plus, recréez du contenu similaire à celui de la page supprimée, puis proposez à tous les sites dirigeant vers la ressource supprimée de remplacer leur lien par un lien vers votre contenu. La proposition les intéressera, car un lien cassé a un impact négatif sur le référencement naturel d'un site web.

Vous aurez besoin d'un outil SEO pour analyser les pages et identifier les liens cassés, ainsi que d'un outil permettant de récupérer des adresses e-mail. Vous devrez également déterminer le contenu de la page supprimée. L'outil Wayback Machine, une archive gratuite des versions des pages web à différents moments, vous permettra de le retrouver facilement.

Voici comment appliquer cette méthode :

  • Choisissez un site existant dans votre niche de marché, qui publie du contenu depuis lequel vous aimeriez avoir un lien entrant. Par exemple, si vous avez une marque de produits de beauté et d'huiles essentielles, vous pouvez rechercher un site spécialisé dans l'aromathérapie, qui peut être celui d'un concurrent ou d'un blogueur.
  • Utilisez votre outil SEO pour trouver des erreurs 404 et identifiez les pages avec le plus de domaines ou de liens de référence, ou pour lesquelles vous avez un produit ou une collection correspondante. Utilisez l'outil Wayback Machine pour savoir ce qui figurait sur la page supprimée et tentez de recréer un contenu similaire. Remarque : vous ne devez jamais copier de texte depuis une page supprimée, cela serait une violation des droits d'auteur.
  • Utilisez votre outil de recherche d'adresses e-mail pour identifier le responsable du contenu et contactez-le. Informez-le du lien cassé, expliquez-lui que cela affecte le référencement naturel comme l'expérience utilisateur, et proposez-lui votre page sur le sujet. Avec un peu de chance, il remplacera le lien cassé par un lien vers votre site.

7. Mentions sans lien

Si votre entreprise est citée sur un autre site sans qu'il y ait de lien vers votre propre site, c'est une mention sans lien. Votre marque peut par exemple être citée dans un article à propos d’objets de décoration d’intérieur, sans lien vers votre boutique. Avec des outils comme Google Alertes ou certains outils SEO proposant cette fonctionnalité, comme ahrefs, vous pouvez recevoir une alerte dans votre boîte de réception dès que votre marque est mentionnée. Si vous pensez qu'il pourrait être intéressant d'avoir un lien entrant depuis un site, contactez le rédacteur ou le responsable du contenu pour demander à ce qu'un lien soit créé.

H3. La création passive de liens (link ninja)

Les activités passives de création de liens sont celles que vous faites tous les jours dans le cadre de votre activité normale. Ce ne sont pas des activités de SEO à proprement parler, mais au fil du temps, elles peuvent contribuer à améliorer votre référencement naturel.

  • Créez un produit ou service exceptionnel. Pour que les gens parlent de votre marque en ligne, le plus simple est de proposer un excellent produit ou service, qui vaille la peine qu'on en parle. Si vous proposez un produit ou service exceptionnel, tout le monde en parlera spontanément à ses proches. Cela peut prendre un peu de temps, mais c'est le meilleur moyen de construire une entreprise solide - et une excellente astuce SEO.
  • Offrez un service client remarquable. Un excellent service client ne passe pas inaperçu. Un service client très mauvais ne passe pas non plus inaperçu. Mais un service client moyen fait rarement parler de lui. Certes, un mauvais service client peut faire parler de vous, ce qui techniquement, est positif pour votre référencement naturel, mais cette mauvaise réputation n'est bien sûr pas souhaitable. Essayez plutôt d'offrir un service client exceptionnel. Vous n'avez pas besoin de mettre en place des choses exceptionnelles, vous devez simplement bien faire votre travail et prêter attention à chaque petit geste.
  • Répondez et réagissez sur les médias sociaux. Vous n'avez pas besoin de participer à toutes les conversations sur les réseaux sociaux. Vous devez simplement répondre à vos clients lorsqu'ils vous demandent de l'aide. Une fois que vous aurez pris cette bonne habitude, vous pourrez envisager de liker ou de commenter les posts ou stories Instagram dans lesquels vos clients passionnés mentionnent vos produits.
  • Nouez des relations avec des influenceurs en ligne ou sur les réseaux sociaux. Plutôt que d'essayer de construire un réseau, essayez de vous faire de nouveaux amis en ligne. Si vous connaissez les centres d'intérêt d'un influenceur ou d'un rédacteur passionné dans votre domaine, envoyez-lui un lien vers un article ou un produit qu'il pourrait aimer, ou laissez un commentaire pertinent sous une de ses publications. Vous devez établir une relation de confiance avec eux. Lorsque vous aurez gagné leur confiance, vous aurez leur attention. Et lorsque vous aurez leur attention, vous aurez leur adhésion et vous pourrez partager avec eux vos idées ou points de vue.
  • Discutez dans les forums ou les commentaires des blogs. Rejoignez des communautés telles que Reddit ou des forums spécialisés dans votre branche, là où votre audience cible se retrouve. Cela vous aidera à vous construire une bonne réputation et peut-être à gagner des clients. Utilisez ces espaces pour encourager la conversation avec les personnes qui comptent. Répondez soigneusement et suscitez de l'enthousiasme pour votre produit. Mais faites attention à ne pas mettre en avant votre entreprise trop souvent. Parlez de votre produit uniquement s'il peut résoudre un problème qu'un utilisateur décrit dans un commentaire ou si une personne demande des conseils.

Définissez une stratégie SEO pour accompagner la croissance de votre boutique en ligne

Lorsque des clients cherchent des produits dans votre catégorie, votre boutique en ligne doit se classer en haut des résultats de recherche. La seule façon d'y parvenir est d'apprendre les règles qui régissent les moteurs de recherche et d'appliquer ces règles à la structure et au contenu de votre site.

Cela demande du temps et des efforts, et peut sembler difficile au départ, mais une fois que vous avez compris comment cela fonctionne et surmonté les principales difficultés, cela peut être très simple. Il peut vous suffire de modifier légèrement une page pour l'aider à atteindre un meilleur classement ou de trouver un mot-clé pour lequel créer une page. Les résultats peuvent être timides au départ, mais ils s'amélioreront au fil du temps, et vous verrez que le référencement naturel peut être un vrai moteur d'acquisition de clients pour votre entreprise.


Créez une boutique en ligne dès aujourd'hui !

Bénéficiez d'un essai gratuit de 14 jours, sans engagement.


FAQ sur le SEO

Que signifie SEO en marketing ?

SEO est l'acronyme de Search Engine Optimization, l'optimisation pour les moteurs de recherche, que l'on appelle aussi référencement naturel. C'est un procédé répété et mesurable utilisé pour indiquer aux moteurs de recherche que vos pages méritent de figurer dans les résultats de recherche de Google.

Qu'est-ce que le SEO en marketing digital ?

En marketing en ligne ou digital, le SEO est la recherche d'une augmentation du trafic organique sur votre site grâce à l'optimisation des pages pour améliorer le classement dans les moteurs de recherche, la création de nouveau contenu correspondant à des mots-clés cibles et l'amélioration de votre site afin de faciliter son exploration par les robots d'analyse.

Comment se lancer dans le SEO ?

  1. Trouvez un mot-clé avec un bon volume de recherches.
  2. Comprenez l'intention de recherche derrière ce mot-clé.
  3. Rédigez votre page en gardant à l'esprit les données de votre recherche de mot-clé.
  4. Optimisez le titre et la méta-description de votre page.
  5. Publiez votre page.
  6. Créez des liens vers votre page ou votre site web.

Quelle est la différence entre le SEO et le SEM ?

Le SEO (Search Engine Optimization) se focalise sur l'augmentation du trafic organique, alors que le SEM (Search Engine Marketing) couvre à la fois l'augmentation du trafic organique et le référencement payant.

Which method is right for you?Publié par Maud Leuenberger. Maud est la rédactrice en chef du blog français de Shopify.

Texte original par : Adam Rogers. Traduction par Solenn Marchand.