Investir dans votre entreprise : tout ce que vous devez savoir

Investir dans votre entreprise : tout ce que vous devez savoir

Investir dans votre entreprise

La célèbre entrepreneuse que vous suivez sur Instagram vient de publier des photos du nouveau matériel vidéo qu’elle vient d’acheter. Les membres de votre groupe Facebook favori s’apprêtent à investir dans des publicités Facebook. Et votre meilleur partenaire vient d’élargir sa gamme de produits en passant une grosse commande. 

Tout cela ne signifie pas que vous devez à votre tour acheter du nouveau matériel vidéo, diffuser des publicités en ligne, ou commander davantage de stock. Du moins, pas sans plan d’action.

Que vous soyez enthousiasmé à l’idée d’investir dans votre entreprise, ou au contraire intimidé, c’est en vous documentant à l’avance et en planifiant vos initiatives que vous serez en mesure d’investir efficacement dans votre activité.

Trois considérations principales doivent être prises en compte pour savoir si vous êtes prêt à investir de l’argent dans la croissance et le développement à plus grande échelle de votre activité.

Voici ce qu’il faut mettre au clair avant d’investir dans votre entreprise :

  1. Les finances de votre entreprise
  2. Vos finances personnelles
  3. Vos objectifs

Une fois que vous aurez clarifié ces trois points, vous serez mieux placé pour prendre des décisions stratégiques quant aux sommes d’argent à investir dans le développement de votre activité.

Comprendre les finances de votre entreprise

finances de votre entreprise

Avant d’investir plus d’argent dans des optimisations et des opportunités professionnelles, vous devez avoir une bonne compréhension de vos finances professionnelles. Pus précisément, il vous faut :

  • Déterminer le montant que vous pouvez raisonnablement investir
  • Connaitre les prévisions financières pour l’année en cours
  • Avoir une compréhension de base de la gestion des flux de trésorerie

Bien que vous puissiez avoir l’impression d’empiéter sur le territoire de votre comptable, la réalité diffère. En effet, bien que votre comptable puisse être un conseiller de confiance et même un confident proche, en fin de compte, il n’occupe pas le rôle de directeur financier. C’est à vous qu’il revient finalement de prendre les décisions d’entreprise les plus sensées pour votre activité.

C’est à vous qu’il revient finalement de prendre les décisions d’entreprise les plus sensées pour votre activité.

Les conseils fournis par les comptables et les planificateurs financiers sont inestimables pour vous aider à trouver vos repères, mais c’est vous qui devrez en fin de compte prendre les décisions finales — en choisissant d’investir ou d’attendre un moment plus opportun.

Combien pouvez-vous investir ?

La question est délicate, puisque la réponse dépend de plusieurs facteurs. Si vous souhaitez rapidement développer votre activité à grande échelle, vous pourriez ne pas prendre de salaire et investir l’argent économisé dans des initiatives de marketing. C’est l’approche qu’a suivie Steven Smith lorsqu’il faisait croitre Evein Luxury Car Care, sa boutique en ligne.

« Je n’ai pas pris de salaire pendant les 3 ou 4 premiers mois d’activité, et j’ai réinvesti chaque centime dans des annonces publicitaires et la conception de motifs d’emballage pour m’assurer de croitre aussi rapidement que possible. Après quelques mois passés à optimiser les publicités pour de meilleurs retours sur investissement, nous sommes parvenus à générer le même revenu pour un tiers du budget investi — c’est ce qui nous a permis d’investir trois fois plus dans la diffusion des publicités les plus performantes et de connaitre finalement un grand succès. »

« Si je m’étais versé un salaire dès le départ, nous n’aurions pas pu réaliser ce travail d’optimisation ni augmenter nos enchères pour les publicités les plus rentables. »

Tout le monde ne peut pas se permettre de monter son entreprise sans se verser de salaire, mais Steven présente un point sensé. L’argent que vous allez investir dans votre entreprise doit provenir d’une source.

L’argent que vous allez investir dans votre entreprise doit provenir d’une source.

Le Profit en premier ou « Profit First » en anglais ; c’est l’un des systèmes les plus simples pour gérer vos finances professionnelles et déterminer d’où proviendra l’argent que vous allez investir. Profit First est un système très intuitif qui est décrit dans le livre de Mike Michalowicz.

Ce système permet de répartir les mouvements d’argent effectués par votre entreprise en quatre catégories :

  • Rémunération du propriétaire
  • Frais d’exploitation
  • Taxes
  • Profit

La somme d’argent qui sera injectée à chaque catégorie dépendra de votre niche et de la taille de votre entreprise, et Michalowicz partage dans son livre quelques formules très simples à suivre. Voici un exemple avec des nombres réels :

Supposons que votre entreprise génère 2000 € par mois de chiffre d’affaires — c’est le revenu total généré par vos ventes.

Vous suivez l’approche du Profit en premier, qui équivaut à déterminer le pourcentage de revenu total à injecter à chaque catégorie en fonction de votre cas précis. Poursuivons avec notre exemple :

  • Rémunération du propriétaire : 40 %
  • Frais d’exploitation : 40 %
  • Taxes : 15 %
  • Profit : 5 %

Cela signifie que les mouvements d’argent mensuels effectués par votre entreprise ressembleront à ce qui suit :

  • Rémunération du propriétaire : 800 € (votre salaire)
  • Frais d’exploitation : 800 € (pour couvrir vos frais de fonctionnement)
  • Taxes : 15 % (pour payer les taxes)
  • Profit : 5 % (à prendre comme bénéfice)

La somme d’argent à allouer à chaque catégorie est flexible et elle dépend des réalités de votre entreprise. Peu importe votre chiffre d’affaires ou la façon dont vous répartissez les pourcentages, vous serez en mesure de savoir clairement comment l’argent est réparti et de trouver une source d’où prélever le montant à investir.

Dans l’exemple ci-dessus, si le montant alloué aux frais de fonctionnement permet à peine de couvrir les coûts des marchandises vendues, il sera impossible de prélever de l’argent de cette source/catégorie pour le réinvestir dans la croissance de l’entreprise. Si vous vous trouviez dans ce cas, cela signifierait que vous devriez soit envisager de réduire votre rémunération, soit ne pas vous verser de salaire — ces deux options seraient viables. En fin de compte, vous êtes le seul à pouvoir prendre une décision éclairée qui convient à votre situation.

En fin de compte, vous êtes le seul à pouvoir prendre une décision éclairée qui convient à votre situation.

Et bien évidemment, vous ne devriez pas toucher à l’argent réservé au paiement des taxes si vous souhaitez éviter d’éventuelles situations oppressantes.

Quelles sont vos prévisions financières annuelles ?

Peut-être que votre entreprise a été récemment créée, qu’elle croît à une vitesse soutenue ou qu’elle est impactée par les fluctuations saisonnières. Dans tous ces cas, une vue mensuelle sur vos mouvements financiers pourrait ne pas vous fournir toutes les informations dont vous avez besoin pour prendre des décisions d’investissement stratégiques.

C’est là où les prévisions financières annuelles entrent en jeu. En consultant l’article publié dans notre blog : Le guide des prévisions financières pour les activités saisonnières, vous pourrez apprendre à utiliser un modèle Excel préconfiguré et téléchargeable pour réaliser des prévisions financières annuelles. Cela pourrait également vous aider à équilibrer vos dépenses sur toute l’année. Si vous souhaitez investir dans une refonte de votre site web durant la saison basse, aucun problème, tant que vous le faites en prenant en compte le contexte annuel — et que vous ne tombez pas en difficulté financière à la fin de l’année à cause de votre investissement.

Comment se portent vos flux de trésorerie ?

Investir même quand vous ne disposez pas des fonds suffisants n’est pas toujours impossible. C’est pourquoi les prêts pour petites entreprises et les investisseurs existent. Mais dans tous les cas, vous devez toujours connaitre le montant des liquidités dont vous disposez, comment et quand vous prévoyez de dépenser l’argent, et les difficultés éventuelles.

Que vous soyez en train de planifier la façon dont vous allez utiliser un prêt ou dépenser le budget mensuel alloué aux frais d’exploitation de votre entreprise, vous devez maitriser la gestion de vos flux de trésorerie avant de prendre une quelconque décision d’investissement importante. De cette façon, vous ne manquerez pas d’argent pour régler votre prochaine commande de stock parce que vous vous êtes laissé aller en dépensant plus que prévu dans une campagne publicitaire Facebook.

Comprendre vos finances personnelles 

finances personnelles

Vous êtes probablement en train de penser, « Mais mes finances personnelles n’ont rien à voir avec mes finances professionnelles… »

Vous avez raison. Mais votre entreprise existe pour générer des revenus, et vous allez probablement utiliser une partie de ces revenus pour couvrir vos dépenses personnelles. Et même si vous ne dépendez pas de votre revenu professionnel pour vivre, c’est un point important à considérer avant de prendre une quelconque décision importante pouvant affecter le chiffre d’affaires généré par votre entreprise.

Votre entreprise est-elle votre principale source de revenus ?

Si ce n’est pas le cas, et que vous avez d’autres revenus sur lesquels vous pouvez vous appuyer, vous aurez plus de flexibilité quant à la façon dont vous pouvez être rémunéré. C’est l’un des avantages de conserver votre emploi principal pendant que vous montez votre entreprise à mi-temps : vous pouvez probablement vous permettre de réduire le salaire que vous prélevez de votre revenu d’entreprise, et utiliser l’argent économisé pour investir dans de nouvelles initiatives de croissance.

Si votre entreprise génère votre principale source de revenus, tout n’est pas perdu. Cela signifie simplement que vous devez accorder un peu plus d’attention à vos finances personnelles afin de prendre les meilleures décisions à la fois pour vous et pour votre entreprise.

Comment vous fixer un salaire raisonnable

Contrairement au salariat, l’entrepreneuriat vous permet de déterminer votre rémunération. C’est à vous de décider du montant à vous verser, et cette décision aura toujours une incidence sur la somme d’argent qui pourra être réinvestie dans votre entreprise.

C’est pourquoi la maitrise de vos finances personnelles est une étape du processus qui ne peut être ignorée. Si vous savez combien il vous faut pour vivre, vous n’aurez nullement besoin de vous verser plus que le montant en question. Et si vous êtes en mesure de réduire considérablement vos dépenses personnelles, vous libérerez de l’argent qui pourra être réinvesti dans votre entreprise.

C’est ainsi que Jay Yi et Lauren McPherson de Succuterra ont abordé le chevauchement de leurs finances professionnelles avec leurs finances personnelles.

« En repensant à nos débuts dans l’e-commerce, nous étions extrêmement économes et si prudents au moment de dépenser de l’argent parce que tout était si nouveau. L’idée de perdre de l’argent est tellement effrayante, surtout lorsque votre budget est limité — ce qui était notre cas. Pour ce qui est de notre rémunération, nous nous versons uniquement ce dont nous avons besoin pour maintenir le style de vie qui nous convient. Tout le revenu supplémentaire est réinvesti dans le développement de l’activité. »

Voici certaines façons de déterminer combien coûte réellement votre style de vie :

  • Commencez à utiliser une application de gestion de budget comme Bankin ou Linxo. En connectant l’une de ces applications à vos comptes bancaires et vos cartes de crédit, vous pourrez facilement suivre vos dépenses quotidiennes.
  • Passez en revue vos relevés bancaires des derniers mois. La meilleure façon de connaitre vos habitudes de consommation consiste à les analyser. Si vous souhaitez obtenir des informations sans avoir à patienter quelques mois, ces données vous seront d’une grande aide.
  • Rédigez un plan pour dépenser votre argent de façon plus sensée. Vous serez peut-être motivé à réaliser de grands changements. Mais si ce n’est pas le cas, soyez honnête avec vous-même et établissez un plan que vous serez en mesure de respecter.

Une fois que vous saurez combien vous devez dépenser par mois pour maintenir le style de vie qui vous convient, cette somme pourra vous aider à déterminer le salaire que vous devriez vous verser.

N’oubliez pas de tenir compte des dépenses irrégulières (paiements annuels, etc.) et des urgences également. La plupart des experts financiers vous diront qu’en tant qu’entrepreneur, vous devriez avoir l’équivalent de trois à six mois de salaire épargnés au cas où une urgence surviendrait.

En fin de compte, toutes vos décisions financières devront être hiérarchisées, et vous êtes le seul à pouvoir établir vos priorités. Une fois que vous aurez une bonne maitrise de vos finances personnelles et professionnelles, vous serez en mesure de prendre des décisions plus éclairées concernant la façon dont vous allez utiliser votre argent pour atteindre vos objectifs. C’est la partie la plus amusante.

Comprendre vos objectifs

comprendre vos objectifs

Maintenant que nous avons parlé argent, il est temps de considérer les choses qui vous motivent pour définir vos objectifs.

Une fois que vous serez prêt à investir, votre prochain défi consistera à planifier vos initiatives d’investissement. Allez-vous commander davantage de stock ? Acheter un appareil photo sophistiqué pour prendre de meilleurs clichés de produits ? Ou peut-être engager un Expert Shopify pour optimiser votre boutique en ligne ?

Pour les fondateurs de Succutera, il s’agissait de s’attaquer à la vente physique :

« Nous avons commencé de façon prudente et nous nous rendions en personne au bureau de poste pour expédier les commandes que nous emballions nous-mêmes dans notre maison. Mais à mesure que les ventes s’intensifiaient, nous savions que nous allions devoir nous adapter. L’une des décisions d’investissement les plus importantes que nous ayons prises fut d’arrêter d’emballer les produits dans notre maison et d’ouvrir notre propre magasin physique. Ce fut une étape importante et tellement effrayante, mais nous sentions que nous n’avions pas d’autre choix. Nous travaillions tous deux à temps plein à l’époque et nous ne pouvions tout simplement pas gérer la situation (travailler toute la journée puis revenir à notre domicile pour traiter les commandes) et croitre en même temps. »

Quel que soit votre objectif, il existe certains critères clés que vous pourriez considérer pour savoir si votre idée pourrait constituer un bon investissement.

Quelle est votre hypothèse ?

Pour investir dans votre entreprise, vous devez idéalement commencer par formuler une hypothèse claire. Bien que l’intuition personnelle puisse vous guider, il devrait y avoir au moins un lien entre l’initiative considérée et la valeur qui sera ajoutée à l’entreprise. Si votre investissement potentiel n’est pas directement lié aux ventes, assurez-vous de justifier la pertinence de l’initiative.

Par exemple, vendez-vous un produit sophistiqué dont les clients pourraient mieux profiter s’ils avaient accès à du contenu éducatif connexe (par exemple, vendre du matériel de photographie et enseigner aux clients comment prendre de belles photos) ? Ou, vendez-vous des produits de beauté haut de gamme qui pourraient être mieux mis en avant grâce aux influenceurs ?

Dans tous les cas, c’est en gardant votre activité à l’esprit et en établissant un lien entre l’investissement considéré et la valeur qui sera ajoutée à l’entreprise que vous pourrez formuler une hypothèse bien fondée et éviter de vous égarer dans des suppositions ou des tactiques sans réel intérêt.

Quels sont vos indicateurs clés de performance ?

Il est évident que vous allez souhaiter voir quelque chose se produire lorsque vous dépenserez votre argent. À votre avis, quelle facette de votre activité va croitre grâce à votre investissement — et quels sont les indicateurs que vous pourriez suivre pour vous assurer que c’est le cas ? Vous devriez peut-être configurer un rapport Google Analytics personnalisé, ou suivre la performance de vos e-mails promotionnels et transactionnels. Quoi qu’il en soit, assurez-vous de définir vos indicateurs clés de performance (KPI) à l’avance, et utilisez-les comme points de référence pour évaluer les résultats de votre initiative.

À quel moment allez-vous procéder à une réévaluation ?

Prendre des décisions peut être délicat, surtout s’il y a de l’argent en jeu. Si vous investissez dans des publicités Facebook, par exemple, il vous sera difficile de considérer d’autres investissements potentiels. Vous devrez ainsi ignorer des dizaines d’opportunités intéressantes pour vous focaliser entièrement sur la meilleure option à votre disposition.

Pour rester focalisé, vous pouvez fixer des objectifs liés à vos indicateurs de performance, et définir le moment vous allez réévaluer votre décision. Voici comment Jay et Lauren de Succuterra s'y prennent :

« Même si nous ne fixons aucune limite pour notre budget publicitaire, nous définissons des objectifs précis en matière de retour sur les dépenses publicitaires, ou de retour sur investissement. Notre objectif est d’obtenir un rendement minimum de 3:1 — mais en général, nos résultats se situent entre 3:1 et 5:1. »

En d’autres termes, si le retour sur investissement de Jay et Lauren tombe en dessous de 3:1, c.-à-d. si chaque euro dépensé ne génère pas au moins 3 €, cela les pousserait à réévaluer leurs dépenses publicitaires.

Est-il temps d’investir ?

Avec tous ces points à considérer, il peut être difficile de savoir clairement si le moment est opportun pour investir dans votre entreprise ou de déterminer à l’avance les investissements qui se révèleront les plus fructueux pour votre activité en particulier. Cela dépendra toujours des finances de votre entreprise, de vos finances personnelles, et de vos objectifs.

Mais cela dépendra aussi de vous.

Si vous êtes satisfait de la performance actuelle de votre entreprise et que vous ne souhaitez pas développer votre activité pour le moment, il n’y a rien de mal à cela. Rien ne vous oblige à croitre et vous ne devriez pas vous laisser convaincre du contraire par peur de manquer des opportunités.

D’un autre côté, si vous souhaitez réellement faire croitre votre entreprise et que vous avez suffisamment de budget pour investir, vous disposez maintenant de suffisamment de ressources pour prendre des décisions d’investissement rentables et les réévaluer en cas de besoin.


Créez une boutique en ligne dès aujourd'hui !

Bénéficiez d'un essai gratuit de 14 jours, sans engagement.


Which method is right for you?Article publié par Aleks Ignjatovic

Aleks est la rédactrice en chef du blog de Shopify en français. Elle est responsable du marketing de contenu et de la localisation pour les marchés francophones chez Shopify.

Article original : Desirae Odjick
Traduction : Mehdi Chakir

Vous souhaitez contribuer au blog de Shopify en français ? Lisez nos conseils !


Vous avez des questions à propos de Shopify ?
Envoyez un e-mail à l’adresse suivante et notre équipe d’assistance technique vous répondra en français dès que possible :
assistance@shopify.com 

Démarrez votre essai gratuit de 14 jours dès aujourd’hui !