L'entrepreneuriat comme style de vie : interview de Kumiko Matcha

L'entrepreneuriat comme style de vie : interview de Kumiko Matcha

Kumiko Matcha

Aujourd’hui, nous vous présentons l’histoire de Kumiko Matcha - une marque française de thé matcha - et de son fondateur, Valentin Van Nhut.

Valentin a fondé Kumiko Matcha en 2013 dans le but de faire découvrir l’authentique thé matcha premium bio du Japon tout en fédérant une communauté autour de ce style de vie.

Dans cette interview, Valentin nous présente sa philosophie de vie, l’histoire de sa marque et sa vision de l’entrepreneuriat.

Pour commencer, racontez-nous votre parcours personnel.

À 17 ans, j’ai eu une crise cardiaque qui a complètement changé ma vie. Le docteur m’a dit : « Valentin, on sait pas ce que t’as, on ne sait pas comment te soigner. On sait juste que tu peux avoir une crise cardiaque n’importe quand. Profite de ta vie. » Ma vie a complètement changé parce que je prenais des médicaments chaque jour et je me demandais : qu’est-ce que je ferais si aujourd’hui était mon dernier jour ? Et qu’est-ce que je ne ferais pas ? Comment est-ce que j’interagirais avec les gens autour de moi ?

J’ai décidé de vivre le plus d’expériences possible : je voulais voyager, voir le monde et vivre tout ce que je pouvais vivre. À 18 ans, je suis parti faire de la boxe thaï en Thaïlande parce que c’était mon rêve.

À 19 ans, j’ai eu une deuxième crise cardiaque. En sortant de l’hôpital, les médecins m’ont répété qu’ils ne savaient pas ce que j’avais ni comment ils pourraient me soigner. Je connaissais déjà le deal, alors j’ai voulu encore plus voyager, encore plus aller chercher mes rêves, encore plus profiter et encore plus vivre ma vie à fond.

Je voulais voyager, donc je suis devenu steward pour Air France. C’était une sorte de job d’été que j’ai fait pendant 6 mois. Après ça, je suis parti en voyage pendant un an en Asie : Vietnam, Cambodge, Laos, Philippines, Hong Kong, Chine.

Pendant tout ce temps, j’étais obsédé par une question : comment vivre ma vie au mieux avec le temps que j’ai, sachant que tout peut s’arrêter n’importe quand ?

« Comment vivre ma vie au mieux avec le temps que j’ai, sachant que tout peut s’arrêter n’importe quand ? »

Avez-vous trouvé une réponse à cette question ?

J’ai commencé à chercher des réponses en lisant des centaines de livres. Des livres sur le business, la productivité, le développement personnel, comment accomplir ses rêves et faire ce qu’on a envie de faire.

L’une des grandes leçons que j’ai tirées de ces livres, c’est l’importance de trouver un mentor. À ce moment-là, je vivais en Chine et j’ai appris par mon père qu’un de mes oncles vivait à Shanghai. Je suis allé le voir et je lui ai dit : « Je veux être entrepreneur parce que je veux faire de mon temps ma ressource principale. » Je voulais pouvoir contrôler mon temps et être plus libre. Je voulais apprendre et devenir entrepreneur.

Pile au moment où je l’ai rencontré, mon oncle lançait une marque de vins français en Chine. Il a accepté de devenir mon mentor et j’ai travaillé avec lui pendant 3 ans. J’ai vécu des choses incroyables et j’ai énormément appris pendant ces années. Mais, au final, je ne me reconnaissais pas dans ce monde, alors j’ai décidé de partir et de passer à autre chose.

Comment est née votre passion pour le thé matcha ?

Je vivais dans le quartier japonais à Shanghai et c’est là que j’ai découvert le thé matcha. J’ai commencé à en boire tous les jours et je me suis pris de passion pour cette boisson aux propriétés bénéfiques pour la santé.

Le thé matcha est produit à partir des feuilles du théier qui sont broyées jusqu’à ce qu’elles se transforment en une poudre très fine. C’est une technique qui vient du Japon : des moines bouddhistes zen japonais ont amené le théier de Chine au Japon il y a plus de 800 ans. Le thé matcha est à la fois très ancien et très nouveau parce qu’il rencontre une popularité grandissante tout en s’ancrant dans une tradition très ancienne.

thé matcha rituel

Racontez-nous la genèse de Kumiko Matcha. Comment avez-vous décidé de créer votre marque ?

Il y a 4 ans, les docteurs m’ont appelé et m’ont demandé de rentrer à Paris. Ils semblait qu’ils avaient enfin trouvé le moyen de me guérir. J’ai été opéré et, du jour au lendemain, je n’ai plus eu aucun médicament à prendre, pas plus de risque de mourir demain que n’importe qui d’autre. Je suis reconnaissant d’avoir vécu cette expérience et d’en être maintenant détaché et libéré. J’ai beaucoup appris. S’il y avait une seule leçon qui engloberait tout ce que j’ai appris, c’est cette façon de vivre, comme si chaque jour était le dernier et comme si j’allais vivre pour toujours.

À mon retour en France, je n’arrivais pas à trouver de bon thé matcha. Tout ce que je trouvais, c’était une soupe verte que j’appelle le faux thé matcha. Un produit qui est jaune au lieu d’être vert. Une poudre mal broyée au lieu d’une poudre fine. Un goût amer et poussiéreux alors que l’expérience du thé matcha est comparable à un grand vin.

Comme je n’étais pas satisfait de l’offre en France, j’ai décidé de faire découvrir le vrai thé matcha premium bio en créant Kumiko Matcha. Mon objectif est de faire découvrir le thé matcha et de fédérer une communauté autour de ce style de vie qui englobe thé matcha, méditation et yoga. J’ai commencé avec très peu de moyens et je me suis lancé sur Shopify il y a un an et demi.

thé matcha poudre

Kumiko est un prénom japonais qui signifie « éternellement belle ». L’essence de ma marque, son slogan en quelque sorte, est : « La beauté éternelle, dès maintenant ». Il s’agit d’un miroir sur ma façon de vivre, à la fois dans l’éternité et le moment présent.

J’ai créé une marque très incarnée, ce qui signifie que j’apparais beaucoup sur le site web. Je vais au Japon tous les ans pour rencontrer les fermiers et artisans avec qui je travaille. Je leur rends visite personnellement et je prends beaucoup de vidéos. Je fais des interviews des fermiers avec qui je travaille. Cette transparence est très importante pour moi parce qu’elle crée un lien de confiance avec ma communauté. Mes clients me disent : « Je sais que ce thé matcha, je l’achète à Valentin de Kumiko Matcha. Je connais son histoire et les qui produisent le thé que je consomme. »

« Vivre comme si chaque jour était le dernier et comme si j'allais vivre pour toujours. »

Comment trouvez-vous le thé matcha que vous commercialisez ?

Les producteurs qui ont des cultures bio et qui produisent du thé matcha bio, c’est très rare au Japon. Ils ne sont pas encore sensibilisés à ce type de culture sans pesticides, sans produits chimiques et sans engrais.

Cette approche bio était fondamentale pour moi pour trois raisons principales :

  1. Pour protéger l’environnement
  2. Pour protéger toutes les personnes impliquées dans la culture du thé matcha bio, du fermier au consommateur final
  3. Pour la santé

Ça ne s’annonçait pas facile alors, j’ai passé beaucoup de temps à faire de nombreuses recherches sur Internet quand j’ai commencé pour trouver les bons fournisseurs. Le premier fournisseur que j’ai trouvé, c’était une coopérative qui regroupait plusieurs fermiers producteurs de matcha bio. Depuis, à chacun de mes voyages au Japon, je rencontre de nouveaux producteurs et fournisseurs par bouche à oreille.

fournisseur de thé matchaValentin et un fermier de thé matcha dans la province de Uji

Comment impliquez-vous votre communauté dans ce que vous faites ?

La communauté que je rassemble autour de Kumiko Matcha est très importante à mes yeux. Je travaille beaucoup pour promouvoir cette communauté parce que je trouve que c’est une manière de rester proche de mes clients tout en vendant sur Internet.

J’ai créé un groupe Facebook qui matérialise cette communauté dans le monde digital. Ce groupe est dédié aux échanges sur l’univers du thé matcha, de la méditation et de la longévité.  

Je travaille aussi beaucoup sur le marketing par e-mail, sur les séquences d’e-mails que j’envoie à mes nouveaux clients. Je fais en sorte que leur expérience de novice du thé matcha soit plaisante en leur envoyant des informations sur la fabrication du thé matcha, comment le préparer sous forme de texte, de photos et de vidéos. 

J’aime avoir des conversations avec mes clients. Par exemple, le numéro de téléphone de mon entreprise est affiché sur le site de ma boutique et je reçois parfois des appels de la part de mes clients qui se terminent en d'interminables discussions de passionnés de thé matcha.

J’organise aussi des rencontres en personne à Paris, où je fais goûter différents types de thés matcha. J’aimerais d’ailleurs en faire plus souvent.

Au-delà, de la communauté du thé matcha, j’aime participer aux MeetUps Shopify parce qu’ils me donnent de bonnes idées. Les marchands qui viennent partager leurs histoires sont une source d’inspiration. C’est intéressant de voir des marchands Shopify, de rencontrer des gens qui ont leur business, qui ont différents modèles, de partager nos succès et nos galères. J’ai été inspiré par les gens que j’ai rencontrés, les marchands et les partenaires Shopify. Ce MeetUp a lancé plein de choses de mon côté : j’ai téléchargé WeGlot pour traduire mon site en anglais, j’ai eu plusieurs conversations intéressantes et j’ai fait le plein de bonnes idées.

site boutique shopify

Quelles applications recommanderiez-vous à nos lecteurs ?

  • Klaviyo pour le marketing par e-mail
  • OrderDesk qui fait le lien entre ma boutique Shopify et mon partenaire logistique
  • Rewind Backups pour sauvegarder les changements sur ma boutique en ligne (thèmes, collections, etc.) 

Quel conseil donneriez-vous à un marchand qui se lance aujourd'hui ?

Avant tout, je dirais qu’il faut trouver un ou plusieurs mentors. Que ce soit sous la forme de livres, de formations ou de personnes plus expérimentées avec qui on a une relation proche et qu’on voit souvent ou moins souvent.

L’une des choses qui m’aide le plus en tant qu’entrepreneur, c’est d’avoir des rituels. Tous les matins, je fais 30 minutes de méditation, 30 minutes de lecture, 15 minutes de travail sur mon état d’esprit.

Enfin, il est important d'avoir une vision ou plusieurs visions à différents intervalles de temps et les mettre à l’écrit. Personnellement j’ai une vision à 1 an et une vision à 25 ans. Ma vision à 1 an alimente ma vision à 25 ans, et vice versa. Tous les matins, je prends le temps de relire un document où je détaille ma vision à 25 ans, ma vision à 1 an, les croyances limitantes sur lesquelles je suis en train de travailler et mes valeurs.


Ressources et lecture

Si vous voulez en savoir plus sur la création d'une boutique en ligne, nous vous recommandons les lectures et ressources suivantes :

C'est à vous de jouer ! Créez votre boutique en ligne et bénéficiez d'un essai gratuit de 14 jours, sans engagement et aucune carte bancaire requise.

Démarrez votre essai gratuit


Which method is right for you?Article publié par Aleks Ignjatovic

Aleks est la rédactrice en chef du blog de Shopify en français. Elle est responsable du marketing de contenu et de la localisation pour les marchés francophones chez Shopify.

Vous souhaitez contribuer au blog de Shopify en français ? Lisez nos conseils !

Merci à Valentin de Kumiko Matcha de nous avoir fourni les photos illustrant cet article.


Vous avez des questions à propos de Shopify ?
Envoyez un e-mail à l’adresse suivante et notre équipe d’assistance technique vous répondra en français dès que possible :
assistance@shopify.com 

Sujets:

Démarrez votre essai gratuit de 14 jours dès aujourd’hui !