Blogs Shopify

7 jours pour lancer sa boutique en ligne : l’exemple de Mizué

L'histoire de la création de la boutique en ligne de Mizué

Mizué est une boutique nantaise de prêt-à-porter féminin créée il y a 9 ans par Marcy. Depuis sa création, la boutique a su conquérir le cœur des Nantaises et est devenue une place incontournable pour compléter son dressing, grâce à des pièces fortes et des classiques intemporels. Malheureusement, l’année 2020 est marquée par la crise sanitaire de la COVID-19. Comme de nombreux commerces considérés comme « non essentiels », Mizué est contrainte de fermer ses portes au public, et ce pour lutter contre la propagation du virus en France. Loin de se laisser abattre, Marcy et son collègue Carl ont décidé de lancer leur boutique en ligne avec Shopify, pour continuer d’habiller les Nantaises avec style et satisfaire leurs clientes en mal de shopping.

Avec la volonté d’aider d’autres commerçants, ils ont accepté de revenir sur le lancement de leur site de vente en ligne, mais aussi de parler des difficultés rencontrées, des solutions trouvées et de partager quelques conseils aux commerçants(es) qui veulent se lancer.

Créez une boutique en ligne dès aujourd'hui !

Bénéficiez d'un essai gratuit de 14 jours, sans engagement.

L’histoire de Mizué

L'histoire de Mizué commence en mars 2011. Après une première expérience dans la vente de vêtement, Marcy décide d’ouvrir sa propre boutique à Nantes. Dès le départ, elle imagine sa boutique comme son dressing idéal. Elle sélectionne ainsi des pièces qu’elle aimerait avoir dans son propre dressing et veille à n’avoir qu’une faible quantité de chaque produit. Cela lui permet de garantir une certaine exclusivité à ses clientes et de renouveler régulièrement son stock avec de nouvelles pièces. La formule fonctionne, les Nantaises sont séduites et ne tardent pas à prendre leurs petites habitudes dans ce « dressing de bonne copine ».

« Je voulais que Mizué soit comme le dressing d’une bonne copine, celle chez qui tu as toujours un coup de cœur sur un top, un jean ou un bijou »

Faire face au premier confinement

En mars 2020, le Président français annonce un premier confinement et la fermeture de tous les commerces pour une durée de 2 mois. Un coup dur qui arrive juste au moment du lancement de la collection Printemps-été. Par chance, Mizué est aujourd’hui bien implantée dans le paysage nantais et Marcy a su fidéliser sa clientèle. Elles sont aujourd’hui nombreuses à la suivre sur Facebook et Instagram. Marcy s’est donc appuyée sur sa communauté et a commencé à publier des photos de ses produits sur ses réseaux sociaux et à prendre des commandes via ces canaux et par téléphone. Les clientes nantaises venaient alors chercher leurs commandes grâce au drive mis en place à la boutique.

« Nos clientes sont très fidèles. Elles ont été nombreuses à nous soutenir en précommandant leurs produits via Instagram et à venir faire leur shopping en magasin dès que cela a été possible »

Malgré la fidélité de ses clientes, cette solution d’urgence n’a pas été suffisante pour écouler le stock de la boutique. Mizué s’est retrouvé avec beaucoup de produits en magasin et une baisse conséquente de chiffre d’affaires.

S’adapter au second confinement

Fin octobre 2020, le gouvernement français annonçait un second confinement et une nouvelle fermeture au public des commerces « non essentiels » comme les librairies, les magasins de jouets ou de vêtements pour une durée indéterminée. Un nouveau coup dur alors que Mizué a refait son stock en prévision des fêtes de fin d’année.

« Après le premier confinement, je songeais à créer ma boutique en ligne, alors avec ce second confinement je suis passée à l’action. C’était une décision qui devenait évidente »

Cette fois-ci Marcy a décidé de prendre les devants et de lancer sa boutique en ligne, pour ne pas reproduire les erreurs du précédent confinement. Si les réseaux sociaux se sont avérés très utiles, force est de constater qu’ils ne permettent pas de vendre ses produits sans y connecter une solution adaptée.

La première expérience de Mizué a montré qu’il était difficile de gérer les commandes à la fois sur les réseaux sociaux et par téléphone. La gestion du stock était également compliquée car la boutique n’a pas de logiciel de caisse et très peu de stock par produit ce qui a parfois occasionné plusieurs demandes de réservation pour un même article. Pour Mizué, une boutique en ligne est avant tout la promesse d’une logistique simplifiée.

« Avec Carl, mon collègue, on a comparé plusieurs solutions, comme Wordpress, mais on cherchait une solution clé en main, qui soit rapide et facile à déployer. Shopify nous a donc semblé être la plus adaptée. »

Création de la boutique Shopify de Mizué

Marcy et Carl ont créé leur boutique en ligne eux-mêmes en utilisant le thème gratuit Minimal de Shopify. Le site de vente en ligne à vu le jour en moins d’une semaine pour être dévoilé dès le 3 novembre dernier.

« Nous avons créé notre boutique Shopify nous-même. Heureusement Carl est un peu plus connecté que moi et a pu configurer la base du site. Pour le reste, la mise en ligne de produits et la gestion des commandes sont très simples d’utilisation et intuitives. »

 

Les premiers retours sont positifs. Près de 400 personnes ont réagi au post instagram annonçant le lancement de la boutique en ligne. Par ailleurs, le site a enregistré 17 commandes la première semaine. Preuve en est que les clientes étaient impatientes de pouvoir continuer à faire leur shopping et de soutenir Mizué.

« Nous proposons aujourd’hui du Click and Collect, de la livraison à domicile dans un rayon de 1km autour de la boutique, mais aussi l’expédition des commandes par La Poste pour nos clientes qui habitent plus loin. »

Préparer l’avenir

Bien qu’il soit en ligne, le site n’est pas terminé et il continue de s’enrichir en nouveaux produits et fonctionnalités. Marcy profite notamment des heures de permanence pour le retrait des commandes en Click and Collect, pour ajouter de nouveaux produits qu’elle a en stock. Elle prépare également la réouverture du magasin au public et songe à se digitaliser davantage avec la mise en place de Shopify PDV pour unifier le logiciel de caisse et la gestion des stocks entre la boutique et le site internet. Mais cela demande du temps et une certaine rigueur pour ajouter tous les produits en stock sur Shopify et gérer les commandes.

L’autre option envisagée est donc de fermer la boutique en ligne le samedi, jour de forte influence, pour ne pas être débordé par les commandes en ligne et ne pas avoir d’erreur de stock à cause des ventes réalisées en magasin. Cette option pourrait également permettre de privilégier les clientes qui font l’effort de se rendre en magasin en leur accordant un accès prioritaire sur les nouvelles pièces de la collection.

Si la boutique en ligne est aujourd’hui indispensable pour garder le contact avec sa clientèle, Marcy souhaite conserver la relation de proximité qu’elle a nouée avec ses clientes en magasin. L’avenir nous dira quelle option elle a choisie et comment elle a réussi à trouver un équilibre entre ses 2 boutiques.

« On est déjà en train de réfléchir au fonctionnement du site quand la boutique pourra rouvrir. On se demande notamment comment on va gérer notre stock entre les ventes en physique et en ligne. »

Les conseils de Mizué aux commerçants(es)

Dans sa rue, Mizué fait figure de précurseure auprès des commerçants(es) alentour, ce qui lui vaut de nombreuses sollicitations et questions de la part de ses pairs. Malgré sa faible expérience dans la vente en ligne, elle partage avec plaisir son retour d’expérience et les conseils qu’elle aurait aimé avoir avant de se lancer.

« A quelques semaines de Noël, mon principal conseil est de choisir une solution clé en main, afin de lancer rapidement sa boutique en ligne »

Les fêtes de fin d’année sont bien évidemment en ligne de mire de tous les commerçants(es) pour qui cette période représente une très grosse partie de leur chiffre d'affaires. La question n’est donc plus de savoir s’il faut ouvrir sa boutique en ligne, mais plutôt dans combien de temps pourra-t-elle être en ligne.

Il faut aussi veiller à choisir une solution adaptée à ses compétences et au temps que l’on pourra y consacrer. La mise en ligne de produits et la gestion des commandes se doit d’être la plus simple possible pour être autonome au quotidien. Pour la configuration de la boutique, qui peut être compliquée pour un(e) néophyte, il ne faut pas hésiter à demander de l'aide comme a pu le faire Marcy avec son collègue Carl qui avait une petite expérience dans la création de blogs avec Wordpress.

« Mon second conseil est de prioriser sa clientèle locale »

En ces temps de crise, il faut voir votre boutique en ligne comme un outil pour garder le contact avec votre clientèle. Vous devez donc fidéliser vos clients(es) en leur offrant de nouveaux services, comme le Click and Collect ou la livraison à domicile dans un certain périmètre. Pour le moment, ne cherchez pas à étendre votre marché en allant à la conquête de nouveaux clients. La publicité et les frais d’expédition coûtent cher, de même que la logistique pour gérer et expédier des commandes par un transporteur demande beaucoup de temps. Alors jouez la carte de la proximité et chouchoutez votre clientèle locale.

Faites comme Mizué et créez votre boutique en ligne dès aujourd'hui !

Bénéficiez d'un essai gratuit de 14 jours, sans engagement.


Which method is right for you?Publié par Maud Leuenberger. Maud est la rédactrice en chef du blog français de Shopify. 

Rédaction par : William Jezequel