Créer sa marque de lingerie, l’exemple d’Olly

Créer sa marque de lingerie, l’exemple d’Olly

Olly est une jeune marque de lingerie féminine éco-responsable, fondée par Mathilde de Sacy et Clémentine Girard qui ne trouvaient pas de dessous à la fois écologique et jolie. Lors de leurs recherches, elles trouvent de nombreuses marques de chaussures ou de prêt-à-porter biologiques ou éthiques, mais très peu de marques de lingerie et les rares marques existantes ne proposent que des modèles basiques, peu féminins. C’est à l’occasion d’un cours sur l’entrepreneuriat qu’elles imaginent Olly, leur marque de lingerie à la fois éthique et écologique qui « sublime les fesses sans détruire la planète ».

Alors que la marque fête ses 5 ans cette année, Mathilde de Sacy a accepté de revenir sur son parcours et de partager son expérience avec les entrepreneurs qui souhaitent eux aussi créer leur propre marque de mode.

Créez une boutique en ligne dès aujourd'hui !

Bénéficiez d'un essai gratuit de 14 jours, sans engagement.

Les débuts d’Olly

Mathilde et Clémentine se sont rencontrées pendant leurs études et c’est à l’occasion d’un échange universitaire à Berlin que l’idée d’Olly prend vie. Toutes deux ont un profil plutôt littéraire dans un cursus commercial, mais elles s’inscrivent par curiosité à un cours d’entrepreneuriat, attirées par la réputation d’un professeur charismatique. Pour ce cours, elles doivent créer un projet entrepreneurial et le développer. Passionnées de mode éco-responsable, elles font des recherches sur ce marché et réalisent rapidement que les marques se concentrent essentiellement sur l’univers de la chaussure ou des vêtements comme les t-shirts ou les sweats. De nombreuses marques vantent ainsi l’utilisation de matières biologiques ou le recyclage de matériaux. Pourtant un secteur ne semble pas s’approprier cette nouvelle tendance de consommation responsable : la lingerie.

« Quitte à porter des produits bios, sans produits chimiques, autant commencer par la lingerie qui est en contact avec une zone sensible, plutôt que par les chaussures. »

Elles imaginent alors leur marque de lingerie féminine et développent l’idée pendant leurs cours d’entrepreneuriat. Au fil des mois, elles se prennent au jeu et saisissent l’opportunité de ce marché. Elles décident alors de lancer réellement leur marque de lingerie en parallèle de leurs études.

« Sans ce cours on n’aurait jamais créé notre entreprise. On n'avait pas de réseau, pas de budget, pas de connaissance et pas de compétence. Ça a été un vrai déclic et l’on a réalisé que l’on n’avait rien à perdre. »

Pour concrétiser leur nouveau rêve entrepreneurial, elles partent à la recherche de leurs futurs partenaires. Elles parcourent les salons professionnels et passent des heures sur internet à la recherche de fournisseurs de tissus et d’ateliers de fabrication qui partagent leurs valeurs et rentrent dans leur budget. Comme tout créateur d’entreprise, elles ont une trésorerie limitée et ne peuvent se permettre de commander un stock trop important.

« Quand on crée sa marque, il faut veiller à ce que l’on peut faire en petite quantité. Cela limite bien souvent le choix des matières, des couleurs, des tissus ou des formes. »

Fin 2016, elles lancent une campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule et lancent des précommandes pour 4 modèles de petites culottes en coton biologique, sans teinture toxique et fabriquées en Europe. La campagne est un véritable succès, puisqu’elles récoltent 227% de leur objectif ce qui leur permet de lancer pleinement leur nouvelle marque.

Développement de la marque

Lorsque l’on crée sa marque, l’un des enjeux prioritaires est de se faire connaître rapidement. Pour ce faire, Olly a beaucoup misé sur les réseaux sociaux à ses débuts, Instagram et Facebook majoritairement. Pour développer son audience, elle s’est appliquée à publier régulièrement de belles images, mais elle a également fait de la publicité sur ces plateformes.

Aujourd’hui la marque continue d’exploiter tout le potentiel des réseaux sociaux pour accroître sa notoriété et recruter de nouveaux clients. Elle organise notamment des jeux-concours avec des marques qui partagent les mêmes valeurs et elle fait appel à des influenceurs. Mais ce n’est pas tout, la marque est également présente sur des salons dédiés à la mode, vend ses produits sur des places de marchés de mode éthique comme Wedressfair, Dream Act et Klow. Pour accélérer la croissance de l’entreprise, Olly fait également appel à une agence de relation presse et envisage aujourd’hui de confier la gestion de ses campagnes publicitaires à une agence spécialisée pour se libérer du temps.

« Au début, on faisait tout nous-même : les photos des produits, l’emballage et l’expédition des commandes, l’écriture de cartes de remerciement… On a passé 2 jours à envoyer les commandes de notre campagne de crowdfunding par exemple. »

Quand l’activité décolle, Mathilde et Clémentine s’entourent de nouveaux partenaires pour se consacrer à l’élaboration de nouveaux produits et le développement commercial de la marque. Elles font ainsi appel au service d’une styliste indépendante qui se charge du patronage des pièces les plus techniques, d’une photographe pour la réalisation du lookbook et des photos produits, mais aussi d’une entreprise de logistique, qui travaille avec des personnes éloignées de l’emploi, pour le stockage des produits et l’expédition des commandes.

De cette façon, la marque peut élargir sa gamme de produits année après année. Au printemps dernier, elle a par exemple dévoilé une première collection de maillots de bain. Elle prévoit également d’élargir dès l’année prochaine le panel de tailles disponibles pour répondre à la demande de sa communauté, avec des créations au-delà de la taille XL, mais aussi de sortir une gamme de pyjamas. Pour 2023, les deux fondatrices se mettent à rêver d’une première boutique physique à Paris et au lancement d’une collection homme et d’une collection enfant.

« On a beaucoup d’hommes qui achètent de la lingerie chez nous. Il est difficile de connaître leurs motivations, mais j’imagine qu’ils cherchent un produit qui correspond aux valeurs du couple ou qu’ils cherchent à prendre soin de leur partenaire. Une collection pour hommes ou enfants peut être une opportunité. »

Shopify, le choix de la flexibilité

Olly a choisi de s’appuyer sur Shopify pour sa boutique en ligne et accompagner la marque dans sa croissance. Un choix pas forcément évident aux débuts de l’entreprise, mais une évidence qui s’est imposée rapidement dès les premières ventes. Mathilde revient sur les raisons de ce choix.

« Quand on a lancé Olly, on a préféré une solution gratuite, car on avait peu de moyens. Rapidement nous avons manqué de KPIs et d’informations pour bien piloter notre entreprise. On nous a conseillé Shopify, car même les gens du marketing peuvent créer leur site avec ! [rires] »

C’est donc la simplicité offerte par Shopify qui a d’abord convaincu les deux associées de changer de solution technique. Elles ont ainsi pu créer une boutique en ligne à leur image, grâce aux nombreux thèmes disponibles, mais aussi la grande modularité de l’écosystème d’applications. En effet, Shopify s’adapte pleinement à la croissance de l’entreprise et Olly peut personnaliser sa boutique en fonction de ses besoins. Par ailleurs, la robustesse de Shopify est rassurante pour l’entreprise qui fait face chaque année à un pic de trafic en fin d’année.

Néanmoins, Mathilde a conscience que la modularité peut devenir un piège. Il faut faire attention à ne pas installer trop d’applications au risque de ralentir le site. S’il ne fallait en garder que 3, voici celles qu’elle retiendrait :

  • Judge.me Product Reviews : cette application vous permet de récolter automatiquement des avis vérifiés auprès de vos clients et de les afficher sur votre boutique pour convaincre vos visiteurs.
  • Syncio Multi Store Sync : cette application s'avèrera très utile si vous désirez vendre vos produits sur des places de marché. L’application se charge notamment de générer un flux pour synchroniser votre inventaire entre les différents canaux sur lesquels vous vendez.
  • Weglot : cette application vous permet de créer un site multilingue afin de vendre à l’étranger. Vous pouvez naturellement traduire vos contenus, mais également la page de paiement (checkout) et les notifications par email. Une application très utile si comme Olly vous vendez vos produits dans le monde entier.

Quelques conseils pour vous lancer

L’histoire d’Olly est inspirante, mais cette belle success-story ne doit pas cacher les difficultés rencontrées par les fondatrices ni les défis qu’elles ont relevés. La vie d’entrepreneur est pleine de rebondissements, c’est une véritable aventure. Il faut avancer un pas après l’autre, marche après marche. Mathilde a consenti à partager quelques conseils qu’elle a reçus ou aurait aimé recevoir quand elle a créé sa marque de lingerie.

  • Testez votre idée : Avant de foncer tête baissée dans la création de votre entreprise, il est important de tester votre idée de business. Vous pouvez par exemple réaliser une étude de marché, un business modèle et faire toutes les projections que vous pouvez pour vérifier la viabilité de votre idée. Néanmoins, rien n’est plus révélateur qu’une confrontation directe avec son marché. Une campagne de financement participatif, comme a pu le faire Olly, est une bonne expérience. Celle-ci vous permettra de vérifier l'intérêt de votre cible pour vos produits, de tester vos compétences en marketing et de conforter votre idée ou vous permettre de pivoter. Cette philosophie est d’ailleurs valable pour tout projet, que vous débutiez ou que vous soyez une marque bien établie. Confrontez votre idée à votre marché le plus tôt possible et faites les ajustements au fur et à mesure pour répondre aux attentes de vos clients.
  • Ne vous découragez pas : Comme évoqué précédemment, la vie d’entrepreneur n’est pas un long fleuve tranquille. Le parcours est semé d'embûches et il vous faudra tomber pour vous relever. Si vous croyez en votre idée, persévérez et accrochez-vous à votre rêve. Vous devez croire à votre projet à 1000% si vous voulez convaincre les autres.
  • Entreprenez à plusieurs : Pour rester motivé et faire face aux challenges qui vous attendent, entourez-vous. En ayant un ou plusieurs associés, vous pourrez vous répartir les tâches et la pression, mais aussi vous soutenir dans les moments de doutes.
  • Prévoyez de la trésorerie : Créer son entreprise, qui plus est une marque de prêt-à-porter, demande beaucoup d’investissements : personnel et financier. Rares sont les entreprises qui gagnent de l’argent dès les premiers jours. Il faut pouvoir payer la fabrication des prototypes et des premières pièces en stock, louer un bureau ou un entrepôt de stockage, faire de la publicité… et cela sans gagner d’argent. Vous devez donc anticiper ces investissements et trouver une source de revenus le temps que votre activité démarre. Là encore le crowdfunding est intéressant puisqu’il peut vous permettre de récolter les fonds nécessaires à la commande des premiers articles et les préventes sauront rassurer votre banquier quand vous le solliciterez pour un emprunt.

Créer sa marque ou plus largement son entreprise est une formidable aventure. Si le parcours est parfois difficile, cela procure une énorme satisfaction et fierté quand on regarde tout le chemin parcouru. La marque de lingerie Olly en est un bel exemple. Un simple projet d’école est aujourd’hui une entreprise en pleine croissance et une marque qui bouscule un marché. Alors qu’attendez-vous pour vous lancer ?

Faites comme Olly et créez votre boutique en ligne dès aujourd'hui !

Bénéficiez d'un essai gratuit de 14 jours, sans engagement.


Which method is right for you?Publié par Maud Leuenberger. Maud est la rédactrice en chef du blog français de Shopify. 

Rédaction par : William Jezequel 
Image : Olly lingerie