Blogs Shopify

Burn out : comment prévenir l’épuisement professionnel lors des périodes de soldes

Comment prévenir l’épuisement professionnel ou Burn Out lors des périodes de soldes

Il n’est pas rare de voir les marchands se sentir submergés par la grosse charge de travail inhérente aux périodes promotionnelles. Dès que les périodes de soldes s’installent, la journée de travail peut tout à coup sembler un vrai fardeau. Tenter de tout faire soi-même, que ce soit en raison d’un manque de ressources, par peur de déléguer ou par perfectionnisme, peut rapidement augmenter le risque de souffrir d’un épisode d’épuisement professionnel, aussi dénommé « burn out ».

Les données suivantes peignent une image globale de l’état d’esprit de la plupart des entrepreneurs indépendants :

  • Selon l’indice Gallup de bien-être, 45 % des entrepreneurs rapportent se sentir stressés, contre 42 % des « autres travailleurs » (dans ce cas, entrepreneurs vs employés). Il y a également plus d’entrepreneurs qui déclarent ressentir une forte anxiété, par rapport aux personnes employées (34 % vs 30 %).
  • Une étude du Harvard Business Review suggère que les entrepreneurs sont plus susceptibles de souffrir de surmenage professionnel en raison de leur passion pour leur travail, de l’isolation sociale, du manque de soutien, et du fait de devoir prendre des décisions importantes par instinct.

Nous avons consulté cinq coachs d’affaires et entrepreneurs pour apprendre à définir l’épuisement professionnel, identifier les symptômes connexes, savoir comment s’en remettre — ainsi que pour déterminer les habitudes à adopter pour éviter le burnout lors des périodes folles de soldes.

  • Alison Gilbert, fondatrice de Project AG, un partenaire stratégique pour les entrepreneurs qui lancent leur projet.
  • Dominique Mas, coach de vie dans le cadre du programme High Achievers.
  • Jason Portnoy, président de JPORT Media, une agence de marketing digital et de publicité, et fondateur de la marque vestimentaire True Rivalry.
  • Samara Zelniker, coach en santé et en bienêtre, et fondatrice de Mindfulness Matters.
  • Kelly Lynn Adams, coach d’affaires et coach de vie, et fondatrice de l’After 5 Club.

Définir le burn out : signes et symptômes

Les symptômes du burn out peuvent souvent être confondus avec ceux de la fatigue, de la dépression, et de l’anxiété. Pour récupérer d’un épisode d’épuisement professionnel et éviter d’en revivre un à l’avenir, il est important de savoir identifier correctement ses signes et symptômes.

Selon Psychology Today, les experts définissent le burn out comme « un état de stress chronique qui finit par provoquer des signes et des symptômes sur trois plans majeurs : physique, émotionnel, et mental (gardez à l’esprit qu’il peut y avoir un chevauchement entre ces trois catégories).

La publication énumère certains symptômes courants du surmenage professionnel auxquels il faut faire attention, surtout si vous n’êtes pas habitué à les remarquer :

  • Fatigue chronique ou insomnie (ou les deux).
  • Sensation d’irritabilité.
  • Sentiment d’inefficacité ou de manque d’accomplissement. (Gilbert donne un exemple pour illustrer ce symptôme — « vous venez au bureau, mais constatez que même la plus petite des tâches semble être un véritable fardeau. »)
  • Sensation d’être dépassé et de ne pouvoir rien gérer.
  • Baisse de la performance cognitive (p.ex. incapacité à prendre des décisions ou de penser de façon logique).
  • Manque d’envie de travailler ou de socialiser.

6 façons de récupérer d’un burnout

guerir un burnout

Récupérer d’un burn out demande du temps, de la réflexion sur soi-même, et des touches d’attention pour soi. Même si le manque de temps (réel ou perçu) pourrait vous empêcher de prendre des vacances méritées ou de former les habitudes présentées à continuation, Mas explique que les rituels qui nous permettent de travailler sur notre propre personne « nous permettent d’avoir plus de présence d’esprit et de rafraichir notre perspective ».

1. Passez au crible votre comportement. Mas recommande de prendre du temps pour identifier ce qui cause votre fatigue mentale, votre fatigue physique et/ou votre fatigue émotionnelle : cette initiative vous aidera à mieux cerner les causes de votre épuisement professionnel.

2. Définissez des limites claires — et respectez-les. Quelles sont les tâches qui vous rapprocheront le plus de votre vision principale, et qu’il vous est possible d’accomplir de façon réaliste ? Dites oui uniquement à ces projets.

Dites non à tout projet ou à toute personne qui vous fait perdre votre temps et votre énergie — qu’il s’agisse d’une tâche que quelqu’un d’autre peut accomplir, ou d’un fournisseur qui crée plus de problèmes que de profits.

Et surtout, rappelez-vous que vous ne pouvez pas tout faire seul. Commencez par consulter ces ressources pour apprendre à déléguer :

3. Prenez du temps en dehors du travail. Éteignez vos appareils et détachez-vous du bureau pour aller pratiquer des activités qui vous passionnent, avec des gens que vous appréciez. Cela vous aidera à vous ressourcer mentalement, physiquement, et émotionnellement.

Mas suggère de noter ces activités dans votre calendrier et de les considérer comme de véritables réunions ou rendez-vous avec vous-même. Nous sommes habitués à prioriser nos engagements envers les autres, sans prendre la peine de nous accorder le même respect ou la même importance.

4. Structurez la journée autour de pauses. On est plus productifs quand on fait des pauses.

« Développez la capacité à vous écouter et identifiez les moments où vos niveaux d’énergie baissent durant la journée, même si cela vous mène à organiser votre journée autour de séances de travail de 20 minutes pour une productivité optimale, » conseille Gilbert. « Si vous sentez que vos niveaux d’énergie commencent à baisser, faites une pause, allez vous promener, ou appelez un ami.

Faites quelque chose pour déjouer les zones qui déclenchent l’épuisement, puis refocalisez-vous sur votre travail quand vous vous sentez mieux. »

5. Discutez du problème. Partagez vos difficultés avec une personne en qui vous avez confiance. « Parfois, il vous suffit de parler avec quelqu’un qui est disposé à vous écouter, et qui saura le faire sans jugement, tout en vous apportant le soutien nécessaire, » explique Adams.

6. Investir dans la connaissance de soi, et en faire une priorité. C’est ici que la réflexion sur soi-même devient une forme d’autotraitement, puisqu’il est essentiel de satisfaire vos besoins, de comprendre comment le travail et le stress vous affectent, et d’investir dans des ressources qui vous permettent de vous développer sur le plan personnel.

Selon Gilbert, « Le surmenage professionnel provient d’un manque d’alignement plus profond avec vos besoins et vos motivations internes. Pour acquérir la capacité à dissiper à un stade précoce les symptômes de l’épuisement — puisqu’il n’est pas possible de les faire disparaitre complètement —, libérez du temps et de l’espace dans votre calendrier pour apprendre à mieux vous connaitre. Investissez dans des livres, des outils et des ressources qui vous aideront à mieux cerner qui vous êtes. Ou incorporez à votre routine matinale un petit moment de méditation ou une fenêtre consacrée à la tenue d’un journal personnel. »

10 conseils de productivité pour prévenir l’épuisement professionnel 

 10 conseils de productivite

Entamez la prochaine semaine de travail sur une nouvelle note et soyez fermement décidé à mettre les épisodes d’épuisement professionnel aux oubliettes. Rappelez-vous que si vous ne changez pas vos habitudes, il vous sera difficile d’échapper à ces mêmes pièges qui vous menaient au burn out. Faites l’effort de vous souvenir chaque jour de cette citation : « Si je ne change pas, rien ne changera. »

Passez en revue les habitudes de productivité qui suivent pour déterminer celles qui vous conviennent le mieux, et surtout, que vous pourrez respecter et maintenir à long terme.

1. N’alourdissez pas votre charge de travail. Limitez-vous à trois tâches, tout au plus. Adams recommande de se focaliser sur une à trois tâches qui doivent être terminées avant la fin de la journée : « tentez de réaliser ces trois choses dans la matinée si vous le pouvez ».

2. Créez une liste de tâches à l’avance et planifiez en conséquence. Adams recommande de le faire le dimanche : libérez un peu de temps l’après-midi ou en soirée pour planifier votre semaine. Et prenez quelques minutes chaque soir de la semaine pour planifier votre lendemain.

Cela vous aidera à mieux gérer votre temps et votre énergie, et à savoir dire non à toutes ces petites choses qui ne s’alignent pas avec vos objectifs quotidiens, hebdomadaires ou mensuels.

3. Reconsidérez la valeur du travail à accomplir. Zelniker suggère de maximiser la productivité en changeant la perspective avec laquelle vous abordez le travail. « Au lieu de percevoir votre liste de tâches comme une corvée, considérez-la plutôt comme une liste d’activités qui vous permet de vivre une journée productive. »

Cette approche vous aide à passer la journée dans la reconnaissance plutôt que l’ingratitude. Naturellement, il y aura toujours des tâches fastidieuses qui vous intimideront. Mais il est prouvé scientifiquement qu’incorporer la gratitude dans sa journée aide à réduire le stress. Si ce conseil vous aide à rayer quelques-unes de vos tâches avec le sourire, vous aurez déjà fait la moitié du chemin.

4. Remplissez votre calendrier. Portnoy souligne l’importance d’avoir un calendrier plein : « Grant Cardone, auteur et formateur en vente de renom, a dit un jour que les espaces blancs sur un calendrier ont un effet dévastateur. Avoir un calendrier plein vous aide à rester concentré en éliminant les distractions. Vous pourriez même réserver des plages horaires pour des travaux de recherche, des séances de réflexion créative, ou des moments de rangement. » 

5. Profitez du temps de vos trajets pour faire plusieurs tâches à la fois. Portnoy conseille de faire du multitâche autant que possible pendant les déplacements.

« J’utilise mon temps efficacement quand je conduis. Durant mes déplacements, j’écoute des podcasts pour rester à jour sur les développements dans mon domaine d’activité, j’appelle des clients, ou j’effectue des conférences téléphoniques entre les réunions, » explique-t-il.

6. Utilisez des logiciels de visioconférence en ligne, si possible. Portnoy, qui a plusieurs réunions programmées par jour, utilise des outils de visioconférence en ligne comme Zoom pour être présent à plusieurs endroits à la fois : « Je préfère toujours rencontrer les gens en personne lors des réunions, mais Zoom me permet d’intégrer davantage de réunions dans mon calendrier. »

7. Désencombrez votre espace. Zelniker affirme qu’il ne faut pas sous-estimer l’importance de maintenir un bureau et un environnement de travail bien ordonnés. « Quand l’espace est encombré, l’esprit est aussi encombré. Mettez de l’ordre dans votre bureau pour maximiser votre productivité, » conseille-t-elle.

8. Déléguez pour prendre de l’altitude. Il peut être difficile de céder le contrôle de certains aspects de votre activité. Mais apprendre à déléguer est l’une des habitudes de productivité les plus importantes à former, surtout lorsqu’il s’agit de tâches que quelqu’un d’autre peut faire mieux et plus vite que vous.

« Apprenez à déléguer les tâches qui vous laissent indifférent, pour pouvoir consacrer plus de temps aux projets que vous appréciez, et rester sur votre élan d’inspiration. »

9. Prenez chaque jour une heure pour booster votre humeur. C’est du temps que vous vous consacrez, une pause non négociable où vous faites ce dont vous avez envie.

« Même si vous n’avez pas le temps de libérer une heure entière au cours de la journée, alors trouvez au moins 5 minutes, » explique Adams. « Ce n’est pas tellement la durée qui importe, mais plutôt prendre l’habitude de faire des choses qui vous rendent heureux et qui améliorent votre humeur. »

10. Célébrez les petites victoires. En prenant le temps de célébrer vos accomplissements, quelle que soit leur importance, vous allez pouvoir rester motivé et garder les objectifs majeurs en ligne de mire.

« Quand vous atteignez un objectif, célébrez-vous le moment, ou passez-vous directement à la prochaine étape ? » demande Zelniker. « À quoi bon travailler tellement dur pour atteindre vos objectifs, si vous oubliez tous les efforts qui vont ont permis d’arriver là où vous êtes ? »

Vous êtes votre atout le plus précieux

En tant que commerçant, il est naturel de vouloir tout donner à votre entreprise. Mais il existe des façons de réussir en affaires sans sacrifier la santé et le bonheur. Rappelez-vous ce mantra de Zelniker : « Votre gestion des détails reflète votre gestion globale ».

Chaque petit effort que vous fournissez pour modéliser une routine de travail plus productive et plus épanouissante a un énorme impact à grande échelle ainsi que sur vos résultats globaux. Votre productivité dépend de la façon dont vous gérez tous les petits détails de votre journée. En vous rappelant cela, vous réaliserez qu’il vous est possible d’atteindre vos objectifs professionnels sans sacrifier votre bien-être.


Créez une boutique en ligne dès aujourd'hui !

Bénéficiez d'un essai gratuit de 14 jours, sans engagement.


Which method is right for you?Article publié par Aleks Ignjatovic

Aleks est la rédactrice en chef du blog de Shopify en français. Elle est responsable du marketing de contenu et de la localisation pour les marchés francophones chez Shopify.

Article original : Karin Eldor
Traduction et adaptation : Mehdi Chakir et Aleks Ignjatovic

Vous souhaitez contribuer au blog de Shopify en français ? Lisez nos conseils !


Vous avez des questions à propos de Shopify ?
Envoyez un e-mail à l’adresse suivante et notre équipe d’assistance technique vous répondra en français dès que possible :
assistance@shopify.com 

Sujets: