Vendre un produit en ligne : 5 stratégies pour valider vos idées de produits

Vendre un produit en ligne : 5 stratégies pour valider vos idées de produits

Vendre un produit en ligne

Il est souvent difficile de trouver un nouveau produit à vendre en ligne. Et il est encore plus difficile d’emmagasiner la confiance nécessaire pour franchir le pas et mettre en œuvre l’idée de produit considérée. Le concept produit intéressera-t-il les consommateurs ? Le produit se vendra-t-il de façon rentable ? Ce sont d’importantes questions que vous vous poserez le long du chemin.

Soyons réalistes ; vous ne serez jamais en mesure de connaitre à l’avance la réaction du marché au lancement d’un nouveau produit en ligne. Cela dit, en validant un concept produit avant de s’engager prématurément, il est possible d’atténuer les risques et d’accumuler suffisamment de confiance pour justifier les investissements nécessaires en matière de temps et d’argent.

Dans cet article, nous examinons cinq stratégies que vous pouvez déployer dès aujourd’hui pour valider vos idées de produits e-commerce.

Allons-y.

1. Étudiez votre concurrence

Vous ne serez probablement jamais le premier e-commerçant à vendre en ligne un produit donné. Par conséquent, vous pouvez d'ores et déjà commencer à analyser vos concurrents pour mieux comprendre la demande dans la niche et l’attrait potentiel du produit.

Même si vous n’allez probablement jamais connaitre avec exactitude le degré de performance de vos concurrents, il y a des indices qui peuvent guider vos décisions.

Identifiez vos concurrents

Il faut d’abord découvrir qui vend actuellement votre produit potentiel. La façon la plus simple d’identifier vos concurrents consiste à réaliser des recherches sur Google liées à votre idée de produit. Il est important de penser comme un client potentiel et de rechercher les requêtes que les clients utiliseraient réellement.

Une fois que vous aurez identifié quelques-uns de vos plus grands concurrents, vous pourrez utiliser des outils gratuits comme SEMrush et SimilarWeb pour en découvrir d’autres.

À titre d’exemple, j’ai recherché « Nourriture animaux compagnie » sur Google. Une fois que j’ai identifié certaines des meilleures boutiques en ligne pour animaux, j’ai utilisé SEMrush et SimilarWeb pour découvrir d’autres sites e-commerce dans la même niche.

Analyse concurrentielle SEMrush

Analyse concurrentielle sur SEMrush

Analyse concurrentielle SimilarWeb

Analyse concurrentielle sur SimilarWeb

SimilarWeb et SEMrush peuvent également vous fournir de nombreux détails supplémentaires sur vos concurrents potentiels, y compris ceux qui suivent :

  • Vue d’ensemble du trafic
  • Géographie du trafic
  • Sites web référents
  • Mots-clés de recherche (organiques et payants) 
  • Sources référentes sur les réseaux sociaux

C’est en examinant les données fournies par ces outils que vous commencerez à cerner les acteurs majeurs dans votre niche et le paysage concurrentiel.

Voici certaines questions auxquelles vous devrez répondre au moment d’étudier vos concurrents :

1. Depuis quand sont-ils en activité ?

Les sites e-commerce qui ne sont pas rentables sont rapidement délaissés. Vous pouvez utiliser le service Who Is de Namebay pour rechercher des informations sur un domaine particulier et consulter sa date d’enregistrement. En outre, Twitter et Facebook vous montreront la date de création des comptes sociaux de vos concurrents. La période d’activité d’une boutique e-commerce est évidemment un indicateur de son succès.

Dans l’exemple ci-dessous, nous pouvons voir que le domaine a été enregistré en 1997 :

whois

Note : gardez à l’esprit que la date de création ne représente pas toujours la date à laquelle le site e-commerce a été ouvert (le domaine pouvant être enregistré, acheté ou vendu bien avant le lancement de l’activité en ligne).

2. Leurs audiences et leurs interactions sur les réseaux sociaux semblent-elles authentiques/légitimes ?

Les interactions et la taille des audiences sur les réseaux sociaux ne sont pas en corrélation directe avec les ventes. Il est important d'évaluer le nombre d’abonnés sur les médias sociaux avec un peu de recul. Il est possible aujourd’hui d’acheter des milliers ou même des dizaines de milliers de faux abonnés (de faux profils) sur des plateformes comme Fiverr. C’est pourquoi il est important de voir au-delà de la taille de l’audience sociale et d’analyser les interactions avec chaque publication ainsi que l’authenticité des commentaires.

Dans l’exemple ci-dessous (l’anonymat de la marque sera respecté), le compte en question semble avoir une grande audience sociale sur Twitter :

audience sociale twitter

Bien que ces nombres puissent sembler impressionnants, avec un peu d’analyse, il est facile de constater que le compte n’est pas totalement authentique et que les statistiques ont été gonflées.

Vous pouvez utiliser un service comme Status People pour savoir si des comptes Twitter ont de faux abonnés. Cela vous donnera une meilleure idée de leur légitimité.

En analysant le même compte mentionné ci-dessus avec Status People, les résultats suivants ont été retournés :

  • Faux : 63 %
  • Inactifs : 10 %
  • Légitimes : 27 %

3. Trafic et liens retours 

Le trafic et les backlinks peuvent être des indicateurs fiables de la force concurrentielle et du succès dans une niche. Bien qu’il ne soit pas possible de connaitre avec exactitude le volume de trafic que reçoit un site donné, il existe de nombreux outils qui peuvent vous permettre de connaitre le volume approximatif de trafic que reçoit un domaine et le nombre de liens retours qui pointent vers celui-ci.

SEMRush et SimilarWeb sont encore une fois d’excellents outils pour évaluer le volume de trafic, les sources de trafic et les backlinks de vos concurrents.

Dans l’exemple ci-dessous, nous pouvons voir que cette boutique en ligne reçoit presque 100 000 visites par mois et qu’elle possède 500 liens retours.

trafic

backlinks

Remarque : plusieurs de ces services sont uniquement capables de déterminer le volume de trafic de sites web qui sont suffisamment établis. Par conséquent, si vous étudiez de nouveaux concurrents, les informations sur le volume de trafic pourraient ne pas être encore disponibles.

2. Étudiez votre niche

Maintenant que vous avez étudié vos concurrents et évalué leur degré de succès, il est temps d’évaluer de plus près la niche et la demande.

Bavardage social

Vous pourriez commencer par analyser ce que les consommateurs pensent de votre idée de produit et la nature de leurs sentiments à ce sujet. Keywhole.co est un outil très pratique pour rechercher des informations liées aux hashtags et connaitre les opinions des consommateurs au sujet de votre produit potentiel.

keywhole

Tendances du marché

Il ne faut pas faire l’erreur de se lancer dans un marché en déclin. Google Tendances est un service en ligne gratuit qui vous permet de rechercher des mots-clés liés au produit que vous avez choisi afin de mieux comprendre la tendance fondée sur les recherches Google au fil du temps.

Votre produit potentiel affiche-t-il une tendance à la hausse, à la baisse, ou en stagnation ? C’est en comprenant la direction dans laquelle évolue le marché que vous pourrez prendre des décisions éclairées et choisir un produit rentable à vendre sur Internet.

Dans l’exemple ci-dessous, une recherche liée au mot-clé « extensions capillaires » a montré une croissance soutenue de 2004 à 2013, avec un pic d’intérêt suivi d’une légère baisse et d’une stagnation au cours des 3 dernières années. Seriez-vous disposé à entrer sur ce marché au vu de ces données ?

google tendances

Analyse de mots-clés

L’étude de la tendance affichée par votre produit potentiel est un bon point de départ. Mais il faut également connaitre combien de personnes recherchent mensuellement votre idée de produit. C’est là où des services d’analyse de mots-clés entrent en jeu en vous permettant de trouver des mots-clés et des expressions liées à votre idée de produit, et de consulter les volumes mensuels de recherche connexes. En voici certains des plus populaires :

  • Keywords Everywhere pour Chrome et Firefox ; affiche gratuitement les volumes de recherche du mot-clé principal et ceux des mots-clés connexes.

keywords everywhere

Certains de ces outils vous affichent également le cout par clic (CPC) et le niveau de concurrence pour chaque mot-clé. Ces données connexes peuvent vous permettre de mieux évaluer le potentiel de rentabilité des mots-clés que vous envisagez de cibler ainsi que la viabilité de votre idée de business e-commerce.

ubersuggest

Pour des informations plus exhaustives à ce sujet, vous pouvez consulter notre guide : Comment faire une étude de marché en ligne et évaluer la demande pour votre nouvelle idée de produit.

3. Sondez votre audience cible

Après avoir réalisé votre étude de marché secondaire, il est important de réaliser une étude de marché primaire fondée sur votre produit et votre audience cible. Il existe plusieurs façons de procéder. La démarche la plus simple et la moins couteuse consiste à créer un sondage en utilisant un outil prévu à cet effet comme Survey Monkey, et à l’envoyer dans un premier temps aux personnes dans votre entourage — amis et famille — qui correspondent aux profils de vos clients cibles principaux. Survey Monkey propose même un modèle de sondage professionnel pour vous aider à démarrer.

Si vous n’avez pas encore accès à votre public cible, vous pourriez diffuser des campagnes ciblées sur les réseaux sociaux pour recueillir des réponses, collaborer avec des influenceurs qui possèdent déjà une audience établie et qualifiée, ou encore vous faire assister par une agence d’étude de marché.

4. Créez une campagne de financement participatif

De nos jours, l'une des méthodes les plus populaires pour tester des concepts et des idées de produits consiste à mettre en œuvre une campagne de crowdfunding sur des plateformes comme Indiegogo ou Kickstarter. La mise en œuvre d'une campagne de financement participatif vous aide non seulement à valider votre idée de produit, mais également à collecter des fonds dès le lancement de votre entreprise e-commerce. Cela dit, les campagnes de crowdfunding sont généralement réservées aux nouveaux produits qui sont particulièrement intéressants ou innovants. Ce n’est donc pas en revendant des produits d’autres marques ou en important des articles de l’étranger que vous parviendrez à tirer parti du crowdfunding.

5. Ouvrez une boutique en ligne minimaliste pour tester votre idée

Finalement, l'une des façons les plus efficaces et les plus fiables de tester la demande pour votre idée de projet consiste à mettre en place une boutique en ligne à des fins de test. Cette méthode populaire, qui a été abordée dans des livres comme la Semaine des 4 heures de Tim Ferriss, consiste à créer un site e-commerce minimaliste qui met en avant votre produit et à générer du trafic pour évaluer l'intérêt des consommateurs. Il est ensuite possible d’accepter des précommandes, ou de recueillir les adresses e-mail des clients potentiels qui veulent en savoir davantage.

Remarque : en fonction de votre lieu de résidence, il pourrait y avoir des lois qui régissent la vente par précommande. Assurez-vous de vous renseigner auprès d’un expert fiscal spécialisé en e-commerce pour savoir si vous pouvez capturer les commandes sans autoriser immédiatement le paiement.

Conclusion

Il est évidemment intimidant de lancer une nouvelle activité e-commerce en ayant encore des doutes au sujet d’une idée de produit. Mais c’est en vous y prenant à l’avance pour étudier votre concurrence, évaluer votre niche, et réaliser des tests que vous pourrez emmagasiner suffisamment de confiance pour franchir le pas — et économiser du temps et de l’argent le long du processus.

Connaissez-vous une autre méthode éprouvée pour valider une idée de produit ? Faites-nous-en part dans les commentaires.


Which method is right for you?Article publié par Aleks Ignjatovic

Aleks est la rédactrice en chef du blog de Shopify en français. Elle est responsable du marketing de contenu et de la localisation pour les marchés francophones chez Shopify.

Traduction : Mehdi Chakir

Vous souhaitez contribuer au blog de Shopify en français ? Lisez nos conseils !


Vous avez des questions à propos de Shopify ?
Envoyez un e-mail à l’adresse suivante et notre équipe d’assistance technique vous répondra en français dès que possible :
assistance@shopify.com 

Démarrez votre essai gratuit de 14 jours dès aujourd’hui !